Connectez-vous S'inscrire






Economie

La French Tech Diversité, à l'assaut de la diversité sociale parmi les start-ups

Rédigé par Imane Youssfi | Mardi 14 Mars 2017

Les start-ups ont le vent en poupe dans les quartiers populaires. Après la première édition de la StartUpper Academy en Seine-Saint-Denis, le gouvernement lance la French Tech Diversité, un nouveau programme visant à promouvoir la diversité sociale parmi les start-ups français en accompagnant les meilleurs projets. Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 17 avril. Présentation.



La French Tech Diversité, à l'assaut de la diversité sociale parmi les start-ups
Lancé dans la foulée de la StartUpper Academy le 2 mars par Christophe Sirugue, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances chargé de l’Industrie, du Numérique et de l’Innovation, la French Tech Diversité se présente comme un programme d'accompagnement pour les entrepreneurs, à travers le soutien des meilleurs projets de start-ups portés par des étudiants boursiers et des entrepreneurs issus de quartiers de la politique de la ville.

Les candidats ont jusqu’au 17 avril pour postuler à ce programme. Passée cette date, 35 d’entre eux seront sélectionnés et constitueront la première promotion de la French Tech Diversité qui débutera dès juin 2017 pour une durée d’un an. Les lauréats bénéficieront d’un financement de 45 000 euros et d’un hébergement chez un des 12 incubateurs partenaires en Ile-de-France. Ils auront également droit à un programme tant individuel à travers le mentorat, que collectif à travers des formations.

« Cette ambition est nourrie par un constat d’homogénéité sociale dans l’écosystème de startups en France et une volonté d’engagement dans une démarche diversité », fait-on savoir. Une homogénéité qui s’explique à travers trois obstacles : le financement, l’autocensure et le faible voire l’absence d’accompagnement par des structures spécialisées, selon BPI France et Terra Nova. Pour la French Tech, « l’un des facteurs clefs de succès d’un écosystème entrepreneurial est sa capacité à attirer les meilleurs talents d’où qu’ils viennent. L’innovation se nourrit de la diversité sociale et culturelle de ses talents et à ce titre les talents d’origine sociale diverse représentent un vivier important pour la croissance de l’écosystème de la French Tech. »

Soutenir et accompagner les startups de quartiers les moins favorisés

Les critères de participation au programme sont assez souples : avoir une société en cours d’élaboration ou ayant jusqu'à trois d’existence, portée par un à trois porteur(s) de projet ; avoir un projet qui porte sur l’innovation liée au numérique ; avoir des origines sociales modestes (être issu d’un quartier politique de la ville, bénéficier d'une bourse pour les étudiants, être bénéficiaire de minimas sociaux type RSA).

La sélection portera essentiellement sur les compétences de l’équipe, les perspectives de développement du projet, sa potentialité sur le marché et sa faisabilité.

Ce projet, piloté par la mission French Tech et Bercy, est dans les placards du gouvernement depuis l’an dernier. En juillet 2016, Axelle Lemaire, ancienne secrétaire d’Etat en charge du Numérique, lors d’une visite chez l'incubateur d'entreprises Bond'Innov - aujourd’hui partenaire du programme - à Bondy (Seine-Saint-Denis), exprimait son souhait d’« accompagner les entrepreneurs qui se heurtent à trop d'obstacles dans les banlieues ». Aux start-ups de se saisir de l'opportunité qui se présente avec la French Tech Diversité pour multiplier leurs chances de réussite.

Lire aussi :
La start-up Copélican remporte la finale de la StartUpper Academy
StartUpper Academy, un concours pour la création de start-ups dans le 9-3
StartUpper Academy organise sa grande finale à Sevran
Avec le Top 10 des recruteurs de la diversité, promouvoir les entreprises responsables





Loading











Recevez le meilleur de l'actu