Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L’ex-Femen Amina, rasée, crie à l’agression de « salafistes »

Rédigé par La Rédaction | Lundi 7 Juillet 2014



Photo publiée par Amina sur Facebook après sa supposée agression.
Photo publiée par Amina sur Facebook après sa supposée agression.
La jeune Tunisienne Amina Sboui raconte sur son compte Facebook avoir été agressée à Paris, dimanche 6 juillet vers 5 heures du matin. L’ex-Femen explique que « cinq individus » l’ont prise à partie, place de Clichy.

Ils « ont commencé à m'insulter », raconte la jeune femme. Puis « ils m'ont rasé les sourcils, les cheveux en me disant que je mérite pas la beauté que Allah m'a donnée, ils m'ont dit sale pute, on va te violer et Allah va nous remercier pour ça ! Et là, j'ai commencé à les supplier et leur dire que je redeviens musulmane, j'ai lu le Coran pour qu'ils me lâchent », écrit Amina dans un statut (fautes corrigées ici) après avoir publié une photo où on la voit un sourcil plus ou moins rasé.

L’ex-Femen Amina, rasée, crie à l’agression de « salafistes »
Au Nouvel Observateur qui l'a contacté, elle donne plus de détails sur son agression. Elle rentrait chez elle en métro lorsqu'un homme se serait approché d'elle et l'aurait entraînée à l'extérieur où quatre autres individus portant de longues barbes, des « salafistes » selon elle, se seraient joints au premier agresseur pour la rouer de coups, lui auraient rasé les sourcils et donné deux coups de rasoir dans les cheveux. Rocambolesque. Elle a annoncé son intention de porter plainte.

La vie de cette lycéenne de 19 ans est remplie de rebondissements depuis qu’elle a attiré l’attention sur elle en postant sur Facebook des photos sur lesquelles elle apparaissait seins nus en mars 2013. Après avoir passé plus de deux mois en prison en Tunisie pour avoir tagué le mot « Femen » près d’une mosquée, elle a fait le choix de s’installer en France.

Si, depuis août 2013, elle ne fait plus partie du groupe Femen qu’elle juge « islamophobe », elle garde le même mode de militantisme et avait ainsi manifesté totalement nue avec six autres femmes devant le musée du Louvre à Paris, le 8 mars dernier lors de la Journée internationale de la Femme.

Lire aussi :
Nues pour dénoncer « l’oppression » des femmes arabes
Les Femen condamnées et expulsées de leur QG
Amina claque la porte des Femen
Tunisie : la Femen Amina pose seins nus pour une « vraie démocratie »
Tunisie : fausses rumeurs sur le sort d’Amina la Femen
Tunisie : Amina la Femen retrouve la liberté
Amina condamne l’action des Femen devant la mosquée de Paris (vidéo)





Loading












Recevez le meilleur de l'actu