Connectez-vous S'inscrire






Cinéma, DVD

L’Amour au rendez-vous du 5e festival de cinéma des foyers

Rédigé par Maria Magassa-Konaté | Vendredi 31 Mai 2013

Le festival de cinéma des foyers revient à partir du 1er juin. Cette 5e édition placée sous le thème « A nos amours » promet des séances de cinéma riches en émotions. Alors que la situation politique et social au Mali reste tendue, l'événement compte bien surfer sur la gaieté dans ces foyers où vit une importante communauté malienne.



L’Amour au rendez-vous du 5e festival de cinéma des foyers
Avec le 5e festival de cinéma des foyers, le septième art s’invite une nouvelle fois au mois de juin dans six foyers de travailleurs immigrés de la région parisienne. L’évènement, organisé notamment par l’association Attention Chantier et les comités de résidents des foyers de travailleurs migrants, propose aux résidents des foyers et à tous ceux qui le désire de venir partager une séance de cinéma, voire plus.

Cette année 2013, le festival aura pour thématique « A nos amours ». Il n’est pas seulement question de l’amour d’un homme ou d’une femme mais aussi de l’amour fraternel, familial et filial ainsi que l’amour « pour un pays », indique Attention Chantier sur son site.

L’amour pour oublier la crise malienne

Après le thème plus classique des correspondances, chères aux migrants, l’an dernier, le festival veut rendre hommage aux sentiments amoureux universels. « On avait envie de changer un peu. Nous n’avions pas forcément envie de prendre un sujet d’actualité difficile comme la situation au Mali, commente Adeline Gonin, à l’origine du festival et responsable de la programmation et des partenariats de l’association Attention chantier.

« Alors que l’actualité parle de guerre, de crise, de racisme, de tromperie, choisissons, le temps d’un festival, de nous intéresser à l’amour comme un élément essentiel de notre savoir vivre ensemble. Mettre des couleurs dans nos vies, changer notre regard sur les choses, faire rire et faire pleurer, donner à partager, c’est ça l’amour et c’est aussi ça le Festival de Cinéma des Foyers ! », ajoute l’association.

Cette année, six foyers d’Île-de-France accueilleront le festival pour six dates, les samedis et un vendredi du mois de juin. Le coup d’envoi de l’événement sera donné, samedi 1er juin, au foyer Saint-Just dans le 17e arrondissement de Paris, là même où l’idée d’un tel festival est née.

Des ponts entre la France et l’Afrique

Des films seront au programme de ce festival cinématographique, des documentaires également. « Les amoureux au ban public » de Nicolas Ferran, qui retrace le parcours du combattant des couples franco-étrangers pour se marier en France, sera retransmis samedi 1er juin à 16h.

Le samedi suivant, le documentaire « Les sénégalaises et la sénégauloise » d’Alice Diop, une française d’origine sénégalaise, qui filme son premier voyage sur la terre de ses parents, sera proposé aux festivaliers. Un autre long-métrage sur le rapport des jeunes français à leur pays d’origine sera projeté, samedi 22 juin, dans un foyer du 13e arrondissement de Paris. Intitulé « Au bled », la production de Stéphane Le Gall-Viliker, suit des jeunes de banlieues françaises « envoyés au bled », en l’occurrence au Mali, par leurs parents.

Dans un autre registre, le court-métrage d’animation « Octobre Noir » revenant sur le massacre d’Algériens à Paris, le 17 octobre 1961, sera aussi diffusé au cours d’un festival qui laissera la place aux débats. Il se clôturera par un concert, samedi 29 juin, au foyer Allemane à Rosny-sous-Bois.

Le festival retransmis sur les ondes

L’an dernier, de nombreuses personnes se sont rendues dans les foyers lors du festival. « Autour de 3000 », précise Adeline Gonin dont le souhait, avec un tel événement, est de montrer le vrai visage des migrants africains vivant dans les foyers. Ces derniers sont d’ailleurs « de plus en plus impliqués » dans le festival, se réjouit-elle. « Cette année, nous avons 25 bénévoles en plus. Nous sommes à présent une quarantaine de bénévoles dans l’association alors que nous étions une dizaine au début. Nous sommes vraiment plus nombreux », fait-elle savoir.

Chaque année, « l’implication des résidents dans le projet associatif » d’Attention chantier est donc de plus en plus forte. Fort de ce succès, l’association a lancé au mois de mars dernier la première web-radio des foyers, REC. Chaque mois, une émission en direct est diffusée. Cette année, grande « nouveauté », les débats-ciné du festival seront retransmis en direct sur ces ondes. Une autre façon de propager la joie et la bonne humeur des migrants au-delà des foyers.

Le programme complet ici





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 4 Novembre 2016 - 11:00 Swagger : filmer la banlieue avec classe


Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu