Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Israël : le Parlement adopte la restriction des appels à la prière

Rédigé par | Jeudi 9 Mars 2017



Mosquée Al-Jazzar à Saint-Jean d'Acre (Israël). © Avishai Teicher
Mosquée Al-Jazzar à Saint-Jean d'Acre (Israël). © Avishai Teicher
Deux propositions de loi émanant de l’extrême droite israélienne ont reçu, mercredi 8 mars, une approbation de principe du Parlement israélien.

La première loi stipule une interdiction d’utiliser des haut-parleurs entre 23h et 7h pour procéder à l’appel du muezzin. La seconde les interdit tout bonnement dans les quartiers résidentiels, quelle que soit l’heure, et impose une amende de 10 000 shekels (environ 2 600 euros) en cas d’infraction.

Les députés d’extrême droite estiment que les appels à la prière troublent la tranquillité des riverains, particulièrement ceux du matin. « C'est une proposition de loi motivée par des considérations sociales afin de préserver le sommeil des citoyens sans, à Dieu ne plaise, entraver la foi religieuse de quiconque », justifie Motti Yogev, un des députés promoteurs du projet.

Cette décision remet en cause la liberté de culte, déplorent les détracteurs des projets de loi. « Vous commettez un acte raciste », a déploré Ahmed Tibi, député d’origine arabe, à ses collègues de la Knesset. Aymen Odeh, autre député arabe, s’est fait expulser du Parlement après avoir déchiré en séance les textes. Les projets de lois doivent désormais être discutés en commission avant un éventuel vote des députés.

Lire aussi :
Israël : le projet de loi contre l'appel à la prière approuvé
Israël : l’appel à la prière dans les mosquées en voie d'interdiction





Loading











Recevez le meilleur de l'actu