Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Islam : soyons toujours prêt à accueillir la mort

Apprendre à se comprendre soi-même pour connaître Dieu

Rédigé par Demba Seck | Vendredi 19 Août 2016



Islam : soyons toujours prêt à accueillir la mort
L’homme n’est pas venu sur Terre pour l’éternité. Autrement dit, il est destiné à mourir un jour : que cela soit maintenant ou demain, c’est toujours proche.

Et pour le comprendre, interrogez les gens qui ont vécu longtemps sur Terre, les gens qui ont atteint aujourd’hui la soixantaine ou plus, et ils vous diront qu’ils n’ont même pas senti le temps passer.

Certains même auront le plaisir de vous raconter comment ils ont vécu leur enfance, vous disant qu’ils n’ont même pas l’impression d’avoir vécu longtemps sur Terre. D’autres mêmes vous diront qu’ils aimeraient renaître pour corriger leurs erreurs passées, ce qui est impossible.

Changer de manière sincère

En revanche, ce qui est possible, c’est de changer maintenant d’attitude et de comportement avant que cela ne soit trop tard et de manière sincère, peut-être vous pourrez renaître, peut-être vous serez propre de tout péché comme si vous venez de naître.

Souvent, l’homme est très ignorant pensant toujours que sa mort sera pour demain comme s’il avait fait un pacte avec Dieu. De ce fait, il fait des promesses sans cesse, des projets à long et à court terme, sans savoir que cette mort peut survenir à tout moment, à tout instant, à n’importe quel endroit et dans n’importe quelle situation.

Dieu nous rappelle dans ce sens : « C’est Lui qui vous a créés de terre, puis d’une goutte de sperme, puis d’une adhérence puis Il vous fait sortir petit enfant pour qu’ensuite vous atteigniez votre maturité et qu’ensuite vous deveniez vieux – certains parmi vous meurent plus tôt – et pour que vous atteigniez un terme fixé, afin que vous raisonniez » (s. 40, v. 67).

Des pensées pieuses, positives et pures

Donc, chers croyant-e-s, soyons toujours prêt-e-s à accueillir notre mort en faisant chaque jour ce que Dieu nous recommande de faire.

Par exemple : donner aux gens sans attendre quelque chose en retour de leur part, servir et non se servir, sourire sans être en colère, vouloir pour les autres ce que nous voulons pour nous-mêmes, ne pas faire aux autres ce que nous n’aimerions pas qu’ils nous fassent.

L’homme et la femme souhaitent-il réellement changer leurs attitudes et leurs comportements dans le but d’être aimé-e par Dieu ? Qu’il ou elle commence d’abord par changer sa façon de penser, car les actes malsains qu’il ou elle pose ne sont rien d’autre que la manifestation de ses pensées.

Donc, c’est en ayant des pensées pieuses, positives, pures et conformes par rapport aux recommandations de Dieu que l’homme et la femme pourront parfaire leur comportement, les conduisant ainsi à l’amitié avec Dieu au détriment de l’inimitié contre Dieu.

****
Demba Seck est doctorant en sociologie et enseignant-chercheur à l’université Gaston-Berger de Saint-Louis du Sénégal.






Loading














Recevez le meilleur de l'actu