Connectez-vous S'inscrire






Société

InterFaith Tour Africa : le road trip du dialogue interreligieux en Afrique

Rédigé par Samba Doucouré | Lundi 4 Juillet 2016

Ils s’appellent Christophe, Héléna, Saïkou et Priscilla, ils sont de confessions religieuses toutes différentes et sillonnent une partie de l’Afrique pour vivre des expériences de coexistence active du 1er au 31 juillet. La première édition de l’InterFaith Tour Africa traversera ainsi six pays.



InterFaith Tour Africa : le road trip du dialogue interreligieux en Afrique
Saïkou Camara se définit comme « libre penseur ». Ce Guinéen âgé de 23 ans, arrivé en France en 2010, reconnaît avoir « combattu les religions » pendant une période de sa vie. « Je me disais que les croyants étaient des esprits faibles. En fait j’étais comme un jihadiste mais je me battais contre les religions », raconte-t-il à Saphirnews. L’étudiant a depuis cheminé et rejoint les rangs de Coexister, un mouvement de jeunes qui milite pour favoriser le vivre-ensemble entre les personnes de confessions religieuses différentes.

Une trentaine de groupes de l'association, dispatchés à travers la France mais aussi en Suisse, en Belgique et en Angleterre, organisent des projets de travaux en commun pour mettre à l’épreuve le dialogue et la vie commune entre personnes d’obédiences diverses.

Parcourir le monde à la rencontre d'initiatives

En 2012, Coexister lance le premier InterFaith Tour. Ce voyage initiatique, qui dure un peu plus d’un an, permet à une équipe de plusieurs jeunes de diverses convictions religieuses de faire le tour du monde à la recherche d’initiatives interreligieuses et interconvictionnelles. Chacun de leurs voyages est précédé d’une longue phase de repérages, d’études et de préparation. Lors de la première édition de juillet 2013 à avril 2014, un groupe de garçons a rencontré pas moins de 435 organisations ou initiatives de dialogue interconfessionnelles à travers le globe.

Le 1er juillet 2015, c’est une team composée de Samir, musulman, Lucie, chrétienne, Léa, juive, et Ariane, athée, qui a parcouru 32 pays, 80 villes et parti à la rencontre de 350 initiatives en dix mois. Le périple s’est achevé en mai 2016 par un tour de France pendant deux mois durant lesquels ils ont rendu compte des innovations et bonnes pratiques de dialogue interreligieux.

Aller à la rencontre de l'Autre pour grandir

Lorsque Saïkou découvre l’association Coexister, la première idée qui lui vient en tête est de créer un mouvement similaire en Guinée. Son pays d’origine possède une population majoritairement musulmane qui cohabite avec des chrétiens et des animistes. Mais selon Saïkou, les chrétiens y sont tolérés « parce qu’ils ne manifestent pas publiquement leur foi ». Il souhaite développer des initiatives pour faciliter le dialogue entre les communautés et éviter les conflits futurs.

Depuis qu’il a rejoint la cellule Coexister à Toulon à sa création en septembre 2015, il remue ciel et terre pour rendre l’InterFaith Tour Africa possible. « J’ai hâte de rencontrer les gens qu’on a contacté sur Internet et d’autres qu’on va découvrir sur place. Aller à la rencontre de l’Autre m’a toujours fait grandir. Ce que j’apprends ainsi vaut largement plus que ce que j’apprends en cours », explique Saïkou.

Etudiant en master de physique et de sciences de l’ingénieur, Saïkou a même déjà trouvé une piste pour sa carrière professionnelle : « Grace à Coexister, j’ai connu l’entreprenariat social et solidaire qui porte les valeurs auxquelles je crois. Je pense qu’on doit vraiment mettre l’humain au centre des priorités quelles que soient les entreprises. »

Alors que le tour de France de l'InterFaith Tour 2 s'achève, la première édition de l’InterFaith Tour Africa a démarré son aventure vendredi 1er juillet avec un départ depuis Marseille vers la Tunisie pour Saïkou mais aussi Christophe, chrétien, Priscilla, juive, et Héléna, musulmane. Les quatre aventuriers y vivent les derniers jours du Ramadan avant de fêter l’Aïd al-Fitr, à Kairouan. Ils iront ensuite au Maroc visiter, entre autres, l’Institut oecuménique Al Mowafaqa.

Au Sénégal, ils se rendront à Touba, haut lieu de rassemblement de la confrérie mouride. Au Burkina Faso, l’association Union Fraternelle des Croyants les accueillera avant qu’ils ne rejoignent la Côte d’Ivoire puis enfin la Guinée de Saïkou. En attendant le retour des quatre pèlerins du dialogue interreligieux, le séjour initiatique pourra être suivi sur les réseaux sociaux.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu