Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Inde : les femmes incitées à faire des enfants pour contrer l'islam

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 8 Janvier 2015



En Inde, les femmes hindoues sont incitées à avoir au moins quatre enfants « pour protéger leur religion ». C’est du moins ce que souhaite Sakshi Maharaj, un parlementaire du parti nationaliste hindou au pouvoir, le Bharatiya Janata Party (BJP), qui pointe régulièrement le danger présumé que représentent les musulmans et les minorités pour le pays. « Le temps est venu pour les femmes hindoues d’avoir au moins quatre enfants pour protéger la religion hindoue », a assuré le parlementaire dans un discours mardi 6 janvier devant une congrégation religieuse à Meerut, dans l’Etat d’Uttar Pradesh, au nord du pays.

Les déclarations de Sakshi Maharaj ont suscité un tollé parmi les opposants au BJP et sur les réseaux sociaux. L’absence de réaction du Premier ministre Narendra Modi a aussi été vivement critiquée. « Pourquoi le Premier ministre a gardé le silence depuis 24 heures ? Est-ce la nouvelle politique démographique de l’Inde ? Le pays veut savoir, la nation veut une réponse », s’interroge Abhishek Manu Singhvi, un haut responsable du parti du Congrès national indien, l’un des principaux partis politiques d’Inde.

L’incitation à procréer lancée par Sakshi Maharaj intervient dans un contexte où les conversions de masse se multiplient dans cette région – un épisode était notamment programmé le jour de Noël. Des groupes musulmans, chrétiens, et aussi des opposants au parti au pouvoir accusent des organisations nationalistes radicales liées BJP de convertir de force des membres des minorités religieuses – chrétiens, musulmans, bouddhistes – qui représentent 20 % de la population.

Dans ce même discours, Sakshi Maharaj s’est d’ailleurs prononcé en faveur de ces « re-conversion », un mouvement initié par le Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS ou Organisation volontaire nationale), lié au pouvoir, qui estime que les convertis ne font que revenir à leur religion d’origine. Les musulmans et les chrétiens dénoncent la montée de l'extrémisme hindou en Inde, exacerbé par la prise du pouvoir par le BJP.

Lire aussi :
Inde : des conversions de masse à l’hindouisme prévues à Noël
Inde : la vie des vaches plus sacrée que celle de musulmans
Ramadan : un député indien force un musulman à casser son jeûne (vidéo)
Inde : les musulmans inquiets après la victoire des nationalistes
Inde : 32 musulmans froidement assassinés




Loading












Recevez le meilleur de l'actu