Connectez-vous S'inscrire






Société

Incendie de la Grande Mosquée de Strasbourg : le ministre de l’Intérieur réagit

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Lundi 10 Novembre 2014



La Grande Mosquée de Strasbourg a été visée par un incendie criminel dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 novembre.
La Grande Mosquée de Strasbourg a été visée par un incendie criminel dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 novembre.
Après la tentative d’incendie criminel visant la Grande Mosquée de Strasbourg dans la nuit de samedi 8 à dimanche 9 novembre, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a fait part au recteur de la Grande mosquée de Strasbourg et à ses fidèles « un message de sympathie et de solidarité » et « partage leur tristesse et leur indignation face à cette atteinte à leur lieu de culte ».

« La sûreté départementale du Bas-Rhin est saisie de l’enquête qui a été déclenchée en vue d’identifier les auteurs de cet acte odieux et de les remettre à la justice », a-t-il signalé dans le communiqué.

Bernard Cazeneuve a réaffirmé à cette occasion « son engagement à protéger les lieux de culte de toutes confessions contre les tentatives d’outrages et d’attentats qui les prennent pour cibles, et à lutter contre toutes les expressions de la haine et de l’intolérance ». « Au-delà du danger qu’ils présentent pour la sécurité publique, ces actes répréhensibles sont une atteinte intolérable au libre exercice du culte. Ils constituent autant d’atteintes contre le pacte républicain. Leurs auteurs seront inlassablement recherchés, arrêtés et punis », conclut-il.

L'auteur filmé, une plainte déposée

Plus tôt, plusieurs organisations musulmanes ont signifié leur indignation face à cet acte criminel. L’Union des mosquées de France (UMF) tout comme le Rassemblement des musulmans de France (RMF) ont appelé les pouvoirs publics à mobiliser tous les services concernés afin que l’auteur soit rapidement identifié et sanctionné avec la plus grande sévérité.

Le président de la Grande Mosquée, Ali El Jarroudi, en poste depuis octobre, a annoncé avoir déposé plainte auprès de la police. Les images de vidéosurveillance du lieu de culte, devant lequel a été aperçu l'auteur de l'incendie, visage dissimulé, ont été remises aux enquêteurs.

Une rencontre interreligieuse maintenue

Outre le ministère de l'Intérieur, les responsables du lieu de culte ont reçu le soutien du maire de Strasbourg, Roland Ries, qui a fait part de son indignation face à des « actes qui, si isolés soient-ils, nuisent à la sérénité de la cohabitation entre les différentes religions et à la tradition d'entente et d'ouverture » de la ville.

La tentative d'incendie est intervenue la veille d'un concert - non annulé - organisé dimanche 8 novembre à la Grande Mosquée par le chœur Zemel, réputée pour être l'une des meilleures chorales juives mixtes du monde, et le groupe Tenores di Bitti Remunnu ‘e Locu, originaire de la Sardaigne, dans le cadre des sacrées journées de Strasbourg. Ces journées, nées en 2010 à l’initiative d’un groupe passionné de rencontres interreligieuses, sont organisées cette année du 7 au 11 novembre.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu