Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Hajj 2017 : l’Arabie Saoudite accusée de faire obstacle aux pèlerins qataris

Rédigé par | Lundi 31 Juillet 2017



Hajj 2017 : l’Arabie Saoudite accusée de faire obstacle aux pèlerins qataris
Alors que la crise diplomatique entre l'Arabie Saoudite et le Qatar continue, ce dernier a accusé publiquement, dimanche 30 juillet, l’Arabie Saoudite de placer des obstacles à la participation des Qataris au grand pèlerinage (Hajj).

Le ministère des Affaires islamiques du Qatar a affirmé que Ryad « a refusé de communiquer au sujet des garanties de sécurité des pèlerins (qataris) et de l'assistance pour leur hajj ». Il ajoute vouloir « connaître les entités haut placées compétentes en Arabie saoudite, capables d'offrir ces garanties (de sécurité) et exprime ses regrets de voir la politique mêlée à l'un des piliers de l'islam, ce qui pourrait empêcher de nombreux musulmans d'accomplir ce devoir sacré ».

Dès le début du blocus lance par l’Arabie Saoudite et ses alliés, le Qatar avait été assuré que ses ressortissants ne seraient pas empêchés de participer au hajj qui se tiendra fin août. Le 20 juillet, le royaume a de nouveau assuré les Qataris seraient les bienvenus, tout en précisant certaines restrictions en cours telles que le refus d’accueillir des avions de la compagnie Qatar Airways.

Un appel à internationaliser le Hajj ?

Dans les pays de la coalition anti-Qatar, le communiqué qatari a été interprété comme un appel à « internationaliser » l’institution du hajj et donc d’en retirer la gestion à l’Etat saoudien. Adel al-Jubeir, ministre saoudien des Affaires étrangères, s’est exprimé sur la chaîne saoudienne Al-Arabiya, expliquant qu’un appel à internationaliser le hajj équivaudrait à « déclarer la guerre » à son pays.

« L’Arabie Saoudite refuse les tentatives du Qatar de politiser l’arrivée des pèlerins qataris dans le royaume. L’Arabie Saoudite accueille les Qataris à effectuer le pèlerinage comme tous les autres pèlerins », ajouta-t-il.

Son homologue qatari, le cheikh Mohamed ben Abderrahmane Al-Thani, a pris la parole sur la chaîne Al-Jazeera pour démentir. « Aucune démarche n'a été faite pour discuter du hajj à un niveau international », a-t-il assuré. Accusant les médias saoudiens d’avoir « fabriqué » et « inventé » cet appel, il précise que « le Qatar n'a jamais politisé le hajj et regrette de dire que la question a été politisée par l'Arabie saoudite ».

Lire aussi:
Le droit au Hajj garanti aux ressortissants du Qatar, interdits en Arabie Saoudite
Hajj 2017 : le retour des pèlerins d'Iran acté
François Burgat : « Le Qatar paye son soutien au mainstream oppositionnel dans la région »
L’Arabie Saoudite expulse des milliers de chameaux qataris





Loading














Recevez le meilleur de l'actu