Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss





Religions

Grande-Bretagne : toujours plus de convertis à l’islam

Un phénomène en progression en Europe

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Jeudi 6 Janvier 2011

Le nombre de Britanniques qui embrassent l'islam a presque doublé durant les dix dernières années, passant d’environ 60 000, en 2001, à 100 000 personnes, aujourd’hui. Le doute concernant ces chiffres n’a pas été totalement dissipé, mais le constat est clairement établi : l’islam séduit chaque année de plus en plus de Britanniques en dépit des préjugés et des images négatives véhiculés sur l’islam et les musulmans.



Lauren Blooth, journaliste et une des convertis britanniques à l'islam parmi les plus médiatisés outre-Manche, du fait de son lien de parenté avec Tony Blair, ex-Premier ministre.
Lauren Blooth, journaliste et une des convertis britanniques à l'islam parmi les plus médiatisés outre-Manche, du fait de son lien de parenté avec Tony Blair, ex-Premier ministre.
Jusque-là, le phénomène des convertis en Europe, bien qu’en forte croissance selon plusieurs observateurs, était difficile à cerner et leur nombre pas facile à établir en l’absence de statistiques à caractère religieux, prohibés en Europe.

C’est naturellement que la nouvelle étude de Faith Matters*, une organisation britannique œuvrant pour le dialogue interculturel et interreligieux, fait grand bruit outre-Manche, lors de sa parution, cette semaine. Le nombre de Britanniques convertis à l’islam est désormais évalué à 100 000 personnes contre 14 à 25 000 personnes dans des études antérieures.

L’exemple le plus emblématique des conversions – car fort médiatisé – est celle de Lauren Booth, la belle-soeur de l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair, devenue musulmane depuis septembre, lors d’un voyage en Iran.

L'étude, qui s'est fondée sur des sondages réalisés dans les mosquées britanniques, a montré que 1 400 personnes se sont converties à l'islam à Londres, durant les 12 derniers mois. Ainsi, par extrapolation, près de 5 200 Britanniques adopteraient chaque année l'islam comme religion. 55 % de ces convertis sont de « race » blanche et 62 % sont des femmes.

Autre fait intéressant : « l’étude ne fournit aucune preuve pour étayer l'allégation selon laquelle la plupart des conversions est motivée par le désir de se marier à un(e) musulman(e) », souligne-t-on dans l’étude. D’ailleurs, 10 % des convertis sondés ont expressément mis en garde les personnes souhaitant embrasser l’islam pour un homme ou une femme et la plupart des « nouveaux » musulmans ont fait des rencontres maritales bien après leur conversion.

Les femmes plus nombreuses et plus engagées

Une large majorité de femmes changent de styles vestimentaires à court ou à moyen terme après leur conversion, en adoptant le hijab. Cependant, le port du voile intégral (niqab) reste une pratique peu courante.

De l’aveu même du directeur de Faith Matters, Fiyaz Mughal, les chiffres délivrés sont encore sujets à débat mais « peu de gens contestent le fait que le nombre de conversions à l’islam au Royaume-Uni a augmenté de façon spectaculaire au cours des 10 dernières années ». Ils reflètent en tout état de cause les conclusions données par d’autres think tank en Europe, qui soutiennent que les conversions sont très fréquentes sur le continent, et ce malgré l'image négative véhiculée par l'extrême droite et les médias.

Les médias, avares en compliments envers les convertis

Faith Matter, qui a analysé la couverture médiatique concernant l'islam, fait savoir que 32 % des articles concernant cette religion et ses fidèles publiés en Grande-Bretagne depuis 2001 traitent du terrorisme et de l'extrémisme et que 62 % de ces articles concernaient des convertis, ce qui sous-tend l'idée que ces derniers représentent une plus grande menace que les autres musulmans.

Pour M. Mughal, il est nécessaire que les médias adoptent une nouvelle position quant au traitement des musulmans, y compris des convertis, qui jouent un rôle croissant dans l'intégration de l'islam dans les sociétés européennes.

Faith Matters a le mérite de mettre en lumière un phénomène encore peu étudié. Mais, à ce jour, aucune statistique sérieuse ne nous dit combien de musulmans en moyenne sortent de l’islam. Une question intéressante qui permettrait de faire une analyse plus constructive sur la place de l’islam en Europe.



* Pour en savoir plus sur les résultats de l’étude, consulter l’étude de Faith Matters




Hanan Ben Rhouma


Société | Religions | Economie | Monde | Culture & Médias | Votre revue de presse | Politique


Inscription à la newsletter



Loading




L'actu vue par Yace