Connectez-vous S'inscrire






Cinéma, DVD

Gaza-Strophe, le jour d'après...

Rédigé par Leïla Belghiti | Samedi 5 Décembre 2009

Proche-Orient : que peut le cinéma ? Le cinéma « Les 3 Luxembourg », à Paris, pose la problématique, du 2 au 13 décembre, dans le cadre du 4e festival du cinéma du Proche-Orient. Et ce samedi 5 décembre, Gaza-Strophe s’invite en avant-première, à 20 heures. Un film documentaire poignant, à ne surtout pas rater.



Gaza-Strophe, le jour d'après...
Samir Abdallah et Khéridine Mabrouk, l’un réalisateur et producteur de longue date, l’autre graphiste et dessinateur de BD, ont eu l’idée de promener leurs caméras à... Gaza. Surprenant ? Non.

Tous deux investis − chacun dans son coin − depuis de nombreuses années dans la question palestinienne, rien de plus naturel qu’ils se retrouvent dans le territoire le plus meurtri du monde pour voir et témoigner de ce qu’ils ont vu. « On a eu la "chance" d’arriver le lendemain du cessez-le-feu », raconte Khéridine Mabrouk à Saphirnews. « On sentait fort l’odeur du phosphore, on voyait les drones survoler le dessus de nos têtes, les bombardements étaient toujours incessants malgré l’annonce du cessez-le-feu, le blocus... c’était apocalyptique », résume-t-il.

Partis de Paris avec une délégation française de solidarité et d’assistance médicale, les deux aventuriers ont pu franchir la frontière, non sans les classiques difficultés, et arriver sur les lieux de la tragédie le 20 janvier, jour de l’investiture de Barack Obama. Sur place, les militants des droits de l’homme palestiniens vont guider les deux réalisateurs, pendant trois semaines.

Trois semaines pour récolter un maximum de « souvenirs ». « Le but de ce documentaire n’est pas de choquer visuellement car les images violentes, vous pourrez les voir sur les chaînes d’information comme Al Jazeera, par exemple. La violence est surtout dans les propos, car nous avons choisi de rapporter des témoignages vivants, des mots, des paroles qui décrivent ce qui s’est passé », explique Khéridine Mabrouk. « Ce qui était frappant, poursuit le réalisateur, c’est que plutôt que de découvrir des Palestiniens "abattus", c’est presque eux qui nous remontaient le moral ! »

Le film-documentaire sortira en salles en janvier 2010, soit un an après les événements de Gaza. Des traductions vers l'arabe, l'anglais, l'italien et l'espagnol sont en cours.



Gaza-Strophe, le jour d’après, film documentaire de 90 min de Samir Abdellah et de Kheridine Mabrouk. Produit par ISKRA & L’Yeux Ouverts. En avant-première au cinéma Les 3 Luxembourg, à Paris, 20 heures. À découvrir sans plus tarder.

En savoir plus : www.gaza-strophe.com






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 4 Novembre 2016 - 11:00 Swagger : filmer la banlieue avec classe


Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu