Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

« Palestine Will Be Free » : le premier vidéoclip animé pour la paix en Palestine

Maher Zain, la dernière révélation musicale islamique

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Lundi 5 Octobre 2009

Awakening Records frappe fort. Le label de production britannique a lancé, pour la première fois depuis sa création en 2000, un vidéoclip animé, réalisé et produit pour la paix au Proche-Orient. Intitulée « Palestine Will Be Free », ce clip plein de sens révèle par la même occasion Maher Zain, le nouvel artiste musulman suédois, produit par Awakening depuis janvier 2009.



Maher Zain, 28 ans, en lancement pour son premier album « Thank You Allah ».
Maher Zain, 28 ans, en lancement pour son premier album « Thank You Allah ».
Le succès se profile derrière le nouvel album « Thank You Allah », qui sortira fin octobre en France grâce à Awakening Records, spécialisé dans la promotion de « talents musulmans modernes de tous les coins du monde ». Parmi les 13 titres chantés par Maher Zain, principalement en anglais et en arabe figure « Palestine Will Be Free », littéralement « La Palestine sera libre », pour lequel un vidéoclip animé a spécialement été produit. Il raconte l'histoire d'une enfant palestinienne pleine de bravoure qui, malgré les dures réalités qui l'entourent, ne perd pas espoir en un avenir meilleur.

Derrière les images poignantes et des paroles rivalisant de simplicité, « le message est de mettre en lumière le sort des Palestiniens et de montrer la réalité telle qu'elle est. Mais, en même temps, nous envoyons un message d’espoir pour que cessent les effusions de sang et la violence et que la paix l'emporte », explique Maher Zain pour Saphirnews.

« La Palestine est un symbole pour tous les combats pour la liberté et la justice dans le monde. Bien que "demain" ne semble pas arriver bientôt, nous ne devons jamais perdre espoir », poursuit-il. Le résultat est tout simplement bluffant. Voici le clip en anglais (sous-titré) :




Les images ne sont pas sans rappeler les attaques israéliennes contre la bande de Gaza en début d’année 2009. Pour la société de production britannique, c'est la première fois qu'un vidéoclip animé est produit pour la paix. « Nous sommes connus et reconnus pour être des pionniers et nous cherchons constamment à repousser les limites de la créativité et de l'innovation. La création de ce clip animé pour notre nouvel artiste chanteur Maher est certes une autre étape dans cette direction, mais certainement pas la dernière », a déclaré Bara Kheriji, son directeur, dans un communiqué.

En interprétant « Palestine Will Be Free », Maher Zain signe un coup de maître et suit ainsi la trace de Mesut Kurtis et de Sami Yusuf, deux artistes à succès du monde musulman, tous deux produits par Awakening. Comme eux, la musique est une évidence pour Maher. Son inspiration, il l’a tient de son père, lui-même chanteur au Liban, qui a décidé de migrer avec sa famille vers Stockholm vingt ans plus tôt.

Né à Tripoli, au pays du Cèdre, Maher Zain, aujourd’hui âgé de 28 ans, semble avoir trouvé la voie du succès en signant avec le label de musique islamique en janvier 2009. Dernièrement, son concert pour le Secours islamique en Grande-Bretagne a permis de récolter 550 000 euros pour les milliers de réfugiés de la vallée de Swat, au Pakistan, qui ont fui, en avril, les combats entre les talibans et l’armée régulière.

Auparavant, c’est à Stockholm qu’il débute sa carrière musicale, qu’il booste à New York. Avec le producteur marroco-suédois RedOne, Maher travaille, en 2007, avec Kat DeLuna et son titre « Whine up », une artiste américaine en tête des charts à cette période. Une collaboration pas très « catholique » lorsqu’on transpose sa vie d’hier à celle d’aujourd’hui… Mais cette vie glamour et business, qui lui a plu un temps, a fini par lui déplaire.

Quand RedOne perce en collaborant avec des artistes de renom comme Akon, Lady Gaga, Enrique Iglesias ou Mickael Jackson, Maher décide de repartir vers la Suède, pour se rapprocher de Dieu en pratiquant plus assidument sa religion. En s’éloignant du tumulte new-yorkais, sa vie comme son univers musical se sont quelque peu métamorphosés.

Mais RedOne reste un bon ami et son amour pour la musique n’a pas cessé pour autant, qu’il voit comme un important moyen pour « communiquer un message de moralité, de respect, de paix et de spiritualité dans ce monde qui a grand besoin de sens ». En signant son album « Thank You Allah », il a su allier foi et musique avec harmonie.

Lire aussi : Awakening France : « À la recherche de nouveaux artistes musulmans »





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu