Connectez-vous S'inscrire






Société

Fête des mères : et si on offrait un câlin !

Rédigé par Maria Magassa-Konaté | Vendredi 24 Mai 2013

Cette année 2013, la fête des mères aura lieu dimanche 26 mai. D’après un sondage d'un groupe spécialisé dans les panels en ligne, huit mamans sur dix reçoivent un cadeau à l’occasion de cette fête, en France. Et l’impact de la crise n’empêche pas de faire plaisir aux mamans, y compris chez les musulmans qui estiment que le Paradis se trouve sous leurs pieds.



Fête des mères : et si on offrait un câlin !
Comme tous les ans, la fête des mères est célébrée dans de nombreux pays du globe. Cette année 2013, sa date est fixée pour le dimanche 26 mai en France.

Dans l’Hexagone, cette célébration est bien ancrée dans la culture. Ainsi, huit mamans sur dix (81,4 %) reçoivent un cadeau à l’occasion de la fête des mères, selon les résultats d’un sondage réalisé par Maximiles, une entreprise spécialisée dans la fidélisation et les panels en ligne, et dévoilé lundi 13 mai.

L’étude, menée auprès d’un panel de 1 058 Français, décrypte par ailleurs les habitudes d’achat des enfants et les envies des mamans.

Un cadeau souvent compris entre 15 et 50 €

Résultat : malgré un climat économique morose, la majorité des Français (68 %) déclarent prévoir le même budget que l’an dernier pour la fête des mères. Cette année, le budget moyen qui y sera alloué sera compris entre 15 et 50 € pour 52,2 % des sondés.

Une large proportion de Français se dit même prêts à casser la tirelire. Ainsi, 35,8 % d’entre eux sont prêts à dépenser entre 50 et 200 € pour faire plaisir à leur mère, d’après ce sondage.

Toutefois, preuve que la crise est là, parmi les 32 % de Français qui prévoient de baisser leur budget cadeau cette année, « 69,8% expliquent que la crise est responsable de cette baisse », note Maximiles. Le chômage, la baisse des salaires ou le départ à la retraite sont également évoqués par certains.


Des bouquets de fleurs moins garnis

Si le budget baisse pour certains, un présent est toujours offert à sa maman. « Malgré un contexte économique difficile, la fête des mères reste une valeur refuge. Elle est avant tout perçue comme une fête familiale, où la valeur des cadeaux importe peu », analyse Maximiles.

Les petits budgets peuvent toujours se rabattre sur des cadeaux peu coûteux comme les fleurs. Ces dernières sont d’ailleurs la chose la plus offerte aux mamans lors de la fête des mères. 56,2 % ont donné à leur mère un bouquet de fleurs, ces deux dernières années. L’an dernier, le réseau Florajet, qui regroupe 5 700 fleuristes en France a vendu 100 000 bouquets en deux jours pour la fête des mères. Chez Interflora, le leader du marché, cette fête représente 13,5 % du volume des ventes de l'année.

Même en dehors de cette période faste, les fleuristes ne connaissent pas la crise. « En 2012, les 12 000 fleuristes français ont réalisé un chiffre d'affaires de 1,7 milliard d'euros, dont 1,2 milliard pour les végétaux d'intérieur (bouquets et fleurs en pot) et 459 millions d'euros pour le funéraire », peut-on lire sur Le Monde.fr.

« C'est un marché qui se tient plutôt bien, malgré la crise », commente l'organisme public FranceAgrimer. « Le marché reste stable et résistant en volume », indique également Alexandre Arnaud, directeur marketing de Florajet. « Malgré la restriction du pouvoir d'achat, la fleur reste "le" cadeau. Moins chères, les fleurs tendent même à se substituer à d'autres présents, par exemple à Noël. C'est une façon de marquer le coup tout en ne pesant pas trop sur le budget », explique-il.

L’effet de la crise est surtout perceptible sur la taille des bouquets. D’après une enquête de l'interprofession réalisée auprès de 600 fleuristes, environ 80 % des clients demandent désormais des bouquets moins gros pour faire baisser la facture. Résultat, l’an dernier, le panier moyen consacré à cet achat a baissé d'environ 3 %.

C'est le geste qui compte

Même un tout petit bouquet fait plaisir aux mamans. Mais il est vrai que chaque enfant souhaiterait offrir un cadeau très onéreux à sa mère pour lui prouver son amour. L’enquête de Maximiles montre ainsi que le voyage est le cadeau que l’on aimerait le plus offrir à sa mère (à 36,1%), suivi par les bijoux (26,7%).

Pourtant, juste derrière, les fleurs (31,7 %), les mamans disent souhaiter recevoir des « petites attentions » à l’occasion de cette journée (30,2 %). Là, il n’est plus question d’argent mais de repas ou d’un câlin par exemple. Avant tout, c’est le geste qui compte pour les mamans. 26,7 % des sondés l’ont compris et ont, pour la fête des mères 2011 et 2012, offert ce genre de petites attentions. Elles suffisent bien à montrer l’amour éprouvé à l’égard de celles qui les ont portés et mis au monde.

Une vision partagée par la majorité des musulmans pour qui le jour de la fête des mères est un impératif à relever au quotidien et qui ont en tête le hadith du Prophète Muhammad disant que « le Paradis se trouve sous les pieds de la mère ». L’obéissance et le respect envers les parents et plus particulièrement la mère constituent une voie vers le Paradis, en islam.

Jour de la fête des mères ou pas, les mamans recevront avec bonheur les petites et grandes attentions de leur(s) enfant(s).






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu