Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Festival de Cannes : l’intox de la déprogrammation d’un film palestinien

Rédigé par | Mercredi 18 Mai 2016



L’information selon laquelle le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) a obtenu la déprogrammation d’un film palestinien fait le tour de la sphère militante pro-palestinienne depuis quelques jours. Mardi 3 mai, le CRIF avait adressé une lettre à Pierre Lescure, président du Festival de Cannes, ainsi qu’à Audrey Azoulay, ministre de la Culture.

L’organisation pro-israélienne s’est émue du fait que le film Munich : a Palestinian story, signé du réalisateur Nasri Hajjaj, soit projeté durant la Quinzaine. Le documentaire porte sur la prise d’otage d’athlètes israéliens orchestrée par les activistes palestiniens du groupe Septembre noir à Munich lors des Jeux olympiques de 1972. L’opération s’était alors terminée en bain de sang après l’intervention de la police allemande.

Roger Cukierman, président du CRIF, reproche au film de relever du « révisionnisme historique » et a demandé sa déprogrammation lors d’un entretien vendredi 13 mai avec Pierre Lescure. Son institution s’est empressée de tweeter victoire à l’issue de la rencontre, affirmant le film serait déprogrammé.

« Pierre Lescure m’a assuré que le film négationniste "Munich : a Palestinian Story" ne sera pas diffusé lors Festival de Cannes. Néanmoins, la bande d'annonce du film sera incluse dans le teaser de présentation du Festival de Dubaï. Le président du Festival de Cannes ne peut interférer dans cette projection publicitaire relevant d’accords commerciaux avec le Festival de l’Emirat. », avait-il aussi déclaré.

Le film n’a effectivement pas été projeté car... il n’est tout simplement pas terminé. En revanche, un extrait a été diffusé lundi 16 mai sans que le CRIF n'y puisse rien n'y faire. Le documentaire fait partie de la sélection de films en cours de réalisation et en recherche de financement. Le Marché du Film de la Quinzaine présente du 15 au 17 mai des extraits de ces films, tous rattachés à des fondations ou à des festivals de divers pays. Munich : a Palestinian story fait partie des quatre films arabes promus par le Dubaï Film Market.

Lire aussi :
Auprès du CRIF, Manuel Valls envisage des mesures contre le mouvement BDS
Pourquoi Dalil Boubakeur boycotte le dîner du CRIF 2016
Une expo sur le quotidien des Palestiniens fait enrager le CRIF
Parler d’un massacre à Gaza est disproportionné, dixit le CRIF





Loading












Recevez le meilleur de l'actu