Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

Entre paranoïa et manipulation : Canal+ enquête sur les islamophobes

Rédigé par Pauline Compan | Vendredi 2 Septembre 2011

Voyage dans les thèses de la nouvelle extrême-droite islamophobe. Le grand reporter Paul Moreira s’est intéressé à une organisation comprenant des ramifications internationales : « Stop the Islamization ». Un documentaire de New-York à l’Europe, en passant par la Bible Belt américaine, à la rencontre de ces convaincus : un fort danger islamiste menacerait l’occident.



« Islam, antéchrist et jambon-beurre », sera diffusé lundi 5 septembre, à 22h40 sur Canal+. Ce documentaire, produit par la société « Premières Lignes », donne la parole à ces paranoïaques américains, convaincus qu’une lutte des civilisations a commencé musulmans. L’enquête va nous mener en France où ces idées trouvent un certain écho auprès d’organisations telles que Riposte Laïque ou le Bloc Identitaire. Des groupes qui n’hésitent pas à user de méthodes malhonnêtes pour marquer les esprits et braquer les projecteurs médiatiques dans la direction qu’ils ont choisis.

Une peur irrationnelle

En regardant de près le mouvement anti-islamisation, Paul Moreira dévoile un réseau, présent à travers tout l’occident. Tous cultivent leur islamophobie en justifiant leurs thèses du point de vue des droits de l’Homme et de la liberté, opposant ainsi définitivement ces valeurs à celles de l’Islam. L’initiateur du mouvement est le danois Anders Gravers, il a fortement inspiré ses homologues américains, Pamela Geller et Robert Spencer (énormément cité dans le manifeste d’Anders Behring Breivik, l’auteur de la tuerie d’Oslo). Au fil des rencontres, le journaliste tente de comprendre les raisons d’une telle vague islamophobe, une partie de la réponse lui est donné par un journaliste américain, Max Blumenthal ; et si cette peur envers le monde musulman revêtait un caractère phobique ?

Mais les partisans de la théorie du danger islamique le clament haut et fort ; les signes de l’islamisation de l’occident sont déjà là, visibles par tous citoyens. Paul Moreira prendra alors le temps de jeter un œil sur l’Amérique en 2011. Trois ans après la crise des subprimes, l’économie du pays peine à redémarrer et l’ancien champion de la mondialisation lutte pour sauvegarder ses emplois, réduire sa dette et conserver la confiance des marchés internationaux. Une situation catastrophique qui pourrait expliquer la recherche d’un ennemi extérieur menaçant l’unité nationale, un réflexe vieux comme le monde…

Manipulations chocs

Le documentaire montre également les manipulations auxquelles se livrent ces mouvements anti-islamisation pour accréditer leurs thèses. A l’image de la célèbre Sylvie François, cette prétendue habitante du quartier de la Goutte-d’or dans le XVIIIème arrondissement de Paris. Elle avait défrayé la chronique en juin 2010 en voulant organiser un apéro « saucisson-pinard » dans la Goutte-d’or pour protester contre l’islamisation de son quartier. Un bidonnage orchestré à l’époque par le Bloc identitaire.

Dans le même état d’esprit, la branche américaine de l’organisation, avait diffusé en masse, juste avant l’élection de Barack Obama, un DVD appelé Obsession. Un film de propagande mettant en scène un montage de fondamentalistes musulmans en plein appel au djihad. Un DVD distribué gratuitement dans tous les Etats-Unis par une trouble société de production.
C’est en questionnant leurs méthodes et les fondements de leur haine que Paul Moreira approche ces organisations. Un documentaire éclairant qui dresse un portrait ironique des thèses des anti-islamisation.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu