Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Entre Oxfam et Sodastream, Scarlett Johansson a fait son choix

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 30 Janvier 2014



Scarlett Johansson faisant la promotion de Sodastream : la publicité n’est pas passée en travers de la gorge d’Oxfam. L’ONG humanitaire, dont la célèbre actrice américaine de la société israélienne est l’ambassadrice depuis huit ans, a critiqué cette dernière pour sa promotion de la société israélienne spécialisée dans la fabrication des machines à soda, implantée notamment dans la colonie israélienne de Ma'ale Adumim, près de Jérusalem.

Oxfam, qui s’est déclaré opposé « à tout échange commercial avec les colonies israéliennes », a dénoncé « le business des colonies qui accentue la pauvreté et le déni des droits des communautés palestiniennes ».

Pour l'actrice Scarlett Johansson, il n’y a rien de mal à promouvoir Sodastream. « Je reste une supportrice de la coopération économique, des interactions sociales entre deux Etats démocratiques, Israël et Palestine, des voisins qui se soutiennent et travaillent main dans la main, recevant le même salaire, les mêmes avantages et les mêmes droits. C'est ce qui arrive dans l'usine Ma'ale Adumim chaque jour », s’est-elle expliquée.

Devant l’ampleur de la controverse, Scarlett Johansson a fait son choix… et c’est avec Sodastream qu’elle a choisi de rester. L’actrice a décidé de cesser son rôle d'ambassadrice pour Oxfam, a-t-on appris jeudi 30 janvier.

« Oxfam a accepté la décision de Scarlett Johansson de cesser le rôle d'ambassadrice qui était le sien depuis huit ans », écrit l'ONG dans un communiqué, estimant que « le rôle de promotion de l'entreprise SodaStream par Mme Johansson est incompatible avec celui d'ambassadrice mondiale d'Oxfam ». L'actrice réaffirme de cette façon sans ambiguïtés son soutien à Israël. La lutte contre pauvreté et les injustices dans le monde dont Oxfam s'est fait sa spécialité n'ont guère pesé dans la balance.

Lire aussi :
Palestine : l’impératif de traduire Israël devant la justice internationale
Palestine : Produits des colonies ? Suivez l’étiquette !
Europe-Israël : « une alliance contre-nature » appelée à cesser
Tribunal Russell : les multinationales complices des crimes d’Israël coupables




Loading














Recevez le meilleur de l'actu