Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Enfant mort comparé à de la viande halal : un élu UMP innocenté

Rédigé par La Rédaction | Lundi 1 Décembre 2014



Un tweet présumé comparant un enfant palestinien mort à de la viande halal avait suscité l’indignation l’été dernier, en pleine opération Bordure protectrice. Jacques Renaud, adjoint UMP au maire de Montreuil-Juigné (Maine-et-Loire), a bien été victime d’une usurpation de son identité numérique comme il le clamait, a confirmé jeudi 27 novembre le procureur de la République d’Angers.

« Il s’agit de viande halal je suppose ? », interrogeait un tweet publié sur son compte, en guise de commentaire à la photo du corps d’un enfant présenté comme palestinien, et dont la tête a été fracassée par une bombe.

Immédiatement repris sur les réseaux sociaux, le Web s’enflamme, et le tollé est général. Une pétition est lancée pour demander sa démission, et une page Facebook créée pour dénoncer ses propos est likée près de 46 000 fois. Jacques Renaud, affirmant n’avoir pas tenu les propos ignobles qui lui étaient attribués, avait porté plainte contre X pour usurpation d’identité.

Le véritable auteur du tweet, un internaute dont l’anonymat a été préservé, est un « jeune adulte », alors sans emploi, et qui « n'appartient à aucune des communautés mêlées au conflit israélo-palestinien » a précisé le procureur Yves Gambert au cours d’un point presse. Il a aussi décrit l’usurpateur comme étant « un peu déconnecté du réel » et n’ayant « que des amis virtuels ».

L’auteur des tweets a expliqué « avoir trouvé l'adresse de l'élu par hasard sur le site internet de la commune de Montreuil-Juigné et qu'il ne comprenait pas pourquoi il avait posté ça, sous une identité d'emprunt. Il a qualifié lui-même son geste de bêtise », a poursuivi Yves Gambert.

Le jeune homme sera poursuivi, « à tout le moins pour usurpation de l'identité d'un tiers portant atteinte à son honneur ou sa réputation ». Il encourt un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende pour ce motif.

Lire aussi :
Un enfant mort comparé à de la viande halal : un élu au cœur du scandale




Loading














Recevez le meilleur de l'actu