Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

En 2011, l'Europe a accepté plus d'immigrés sur son territoire

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 6 Juin 2012



Un rapport de la Commission européenne publié vendredi 1er juin montre que les demandes d’asile ont connu une hausse en 2011.

Les États membres de l’Union européenne (UE) ont enregistré 302 000 demandes d’asile, soit une hausse de 16,2 % par rapport à 2010. Mais ces chiffres restent toutefois très inférieurs au pic de 425 000 demandes enregistrées en 2001, note le rapport.

En parallèle, 343 000 personnes se sont vues refuser le droit d’entrer dans l’UE en 2011. Ces refus sont en baisse de 13 % par rapport à 2010. Les arrestations de personnes en situation irrégulière sont également en baisse avec 468 500 arrestations en 2011 contre 505 000 en 2010 tout comme les retours qui diminuent de 15 % sur un an.

En 2011, l’UE a donc accepté plus d’immigrés sur son territoire. Elle compte 20,2 millions de ressortissants de pays tiers, ce qui représente environ 4 % de sa population totale (502,5 millions), indique le rapport.

Par ailleurs, un sondage de l’Eurobaromètre qui accompagnait la publication du rapport nous apprend que 68 % des personnes interrogées pensent que les migrants légaux devraient bénéficier des mêmes droits que les ressortissants de leur pays d’accueil. 53 % des personnes interrogées pensent que l’immigration constitue un facteur d’enrichissement économique et culturel pour les pays de l’Union européenne quand 60 % des Européens considèrent que les migrants sont susceptibles d’éprouver des difficultés d’intégration en raison des discriminations dont ils sont victimes.

Des résultats optimistes mais à relativiser car le dernier rapport de la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI) pointait du doigt une hausse du racisme envers les immigrés dans un contexte économique de crise.

D’ailleurs, seulement 4 Européens sur 10 (42 %) pensent que l’UE devrait encourager la migration de la main-d’œuvre en provenance de pays tiers afin de faire face aux enjeux démographiques et aux pénuries de main-d’œuvre, révèle le sondage de l’Eurobaromètre.

Lire aussi :
Racisme et xénophobie explosent dans une Europe en crise
La crise économique exacerbe les comportements racistes
Le Conseil de l’Europe alerte sur la banalisation des idées racistes
Immigration : Amnesty International critique sévèrement la France





Loading












Recevez le meilleur de l'actu