Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Des militants sionistes condamnés pour un projet d'attentat

Rédigé par La Rédaction | Lundi 30 Juin 2014



Deux jeunes militants présumés de la Ligue de défense juive (LDJ) ont été condamnés le 20 juin par le tribunal correctionnel de Versailles à six et 10 mois de prison à ferme pour avoir planifié une attaque à la bombe artisanale contre le véhicule d’un journaliste indépendant, proche des réseaux pro-palestinien, en septembre 2012, en région parisienne.

Ces deux Français de confession juive, qui étaient alors âgés de 17 et 20 ans à l’époque des faits, voulait inciter leur cible, également de confession juive, à cesser ses activités sur son site nommé Agence Info Libre. Les murs du cabinet médical de son frère avaient d’ailleurs été tagués pour appuyer la menace.

L'affaire, peu médiatisée, vient appuyer le danger que représente la LDJ, autorisée en France alors qu'elle est sur la liste des organisations terroristes aux Etats-Unis et en Israël. Deux autres personnes suspectées d'avoir planifié de l'opération n’ont pas encore été condamnés. Ils font l’objet de poursuites judiciaires.

Lire aussi :
Massacre de la mosquée Hébron : l’odieux éloge de la LDJ au tueur
KKL, Magav, LDJ... ces organisations sionistes établies sans gêne à Paris
Des membres de la LDJ arrêtés pour l’agression d’un pro-palestinien
Agressions à Paris : des extrémistes pro-israéliens en cause




Loading














Recevez le meilleur de l'actu