Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss

Archives

Agressions à Paris : des extrémistes pro-israéliens en cause

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Samedi 10 Janvier 2009

           

Deux adolescents d'origine maghrébine ont été sauvagement agressés, ce jeudi, à la sortie de leur lycée parisien. Les présumés agresseurs seraient des activistes de la Ligue de Défense Juive (LDJ). Ce mouvement extrémiste est déjà connu des services de police pour différentes agressions envers les personnes d’origine nord-africaine et/ou pro-palestiniennes.



Agressions à Paris : des extrémistes pro-israéliens en cause
Une agression physique a eu lieu ce jeudi, en fin d'après-midi, devant le lycée Janson de Sailly, situé dans le très chic 16ème arrondissement de Paris. Les deux victimes, lycéens de l’établissement et âgées respectivement de 15 et 17 ans, sont toutes deux descendants de migrants maghrébins.

Selon les premiers témoignages, les agresseurs, au nombre de sept, distribuaient, au moment des faits, des tracts portant un numéro de téléphone ainsi que l'adresse internet de la Ligue de Défense Juive (LDJ), mouvement extrémiste pro-israélien. Le motif invoqué pour cette atteinte physique avérée est constitué par le jet d'un tract par une des deux victimes. L'un des membres du groupuscule lui a alors demandé pourquoi il l'avait jeté. A la réponse : « Parce que j'en veux pas », l'agression physique a débuté, les sept membres s'étant alors rués sur le premier adolescent.

Une « ratonnade » de plus ?

Selon les propos des victimes, un nombre important de tracts étaient déjà sur le sol lorsqu’ils ont été attaqués. Les dommages corporels font état, pour le moment, de l’ouverture de l'arcade sourcilière et d’hématome de la cloison nasale avec présomption de fracture légère chez les deux victimes, désormais chez eux. Un ami, venu en aide aux deux agressés a lui aussi reçu un coup de poing. Une plainte a d’ores et déjà été déposée par chacune des victimes.

La LDJ en France, qui se présente comme un « mouvement activiste sioniste d'autodéfense », est issue de la Jewish Defense League (JDL), constituée aux Etats-Unis. Celle-ci responsable de plusieurs tentatives -réussies ou non-d’attentats à la bombe, a été classée comme organisation terroriste par le FBI en 2001. Alors que le mouvement est interdit aux Etats-Unis et même en Israël, de nombreuses associations dont le Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié des Peuples (MRAP) et la Ligue des Droits de l’Homme (LIDH), dénoncent la branche française et s’étonnent qu'elle continue toujours d’exister.

La LDJ, étant auteur de plusieurs agressions notoires en France contre des maghrébins et des personnes soutenant la cause palestinienne ces dernières années, nombreux sont ceux qui réclament la dissolution du mouvement. Connue pour ses positions virulentes sur le conflit israélo-palestinien, la LDJ prône par ailleurs l'expulsion, qu'elle nomme « transfert », de l'intégralité de la population arabe du «Grand Israël», revendiquant l'annexion de la Jordanie, du Liban, de la Syrie et du Sinaï (en Egypte). La déportation des populations de ces pays à l'extérieur des frontières de ce « Grand Israël » en serait la logique conséquence. Estimant que le peuple juif doit préserver son identité, la LDJ est opposée à toute mixité ethnique et refuse catégoriquement l'union de juifs avec des non-juifs.

Alors cette agression est-elle une "ratonnade" de plus de la part de membres de la LDJ ? Alors que les médias surmédiatisent les actes antisémites, qui restent malgré tout condamnables, le silence est fait autour de cette affaire. «L’enquête policière suit son cours mais les abords de l’établissement sont protégés », affirme l’assistante de la proviseure du lycée parisien, sans pouvoir en dire davantage à ce sujet.




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Hanane le 12/01/2009 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Selem ayleykoum ,
Et comme par hasard ils en parlent pas sur Tf1 & Co ... Pfff !!
Vive la Palestine !
Wa selem ayleykoum

2.Posté par lorm le 12/01/2009 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
comment lutter on est completement impuissant, nous n'avons aucune passerelle mediatique , non seulement nous sommes agressé sans que personne ne s'indigne mais en plus nous sommes accusé de mettre le feu aux synagogues alors que les faits démontrent bien que c'est faux dans les deux cas pas de réel incendie mais plutôt un simulacre.C'est inouî nous vivons une époque emprunte d'injustice, de ruse et d'impuissance.

3.Posté par Naima Djazairia le 13/01/2009 01:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Après avoir lu cette article il m'est venu à l'esprit que tous ces actes terroristes commis, ont pour but l'extermination des musulmans, Ce qui se passe actuellement dans la bande de gaza... Tous ces actes sont abominables et cruels...i[

4.Posté par Blog de soutien le 13/01/2009 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un blog de soutien a été :
http://soutienasamietmoez.wordpress.com

Une conférence de presse, organisée par l'association D'aide aux victimes aux injustices, aura lieu mercredi 14 (demain) en face du Lycée à 11h30.

5.Posté par bleck le 13/01/2009 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les hommes politiques comme nos médias s'enflamment très vite lorsqu'il s'agit d'un acte anti sémite même si l'enquête démontrera le contraire, mais aucun méa culpa de leur part. Il en est pas de même lorsque 'il s'agit d'actes touchant des musulmans. A Oullins dans le rhône un musulman avait été abattu dans un bar par un homme qu'il ne connaissait pas. Chez l'agresseur il y avait la panoplie du raciste mais la police n'a pas conclu à un acte raciste. Il existe un traitement de 2 poids deux mesures dans notre pays comme à Gaza mais à une plus grande échelle térrifiante. Sans nier qu'il y a bien des actes de nature anti sémites plusieurs affaires dans le passé ont montré que des actes anti sémites avaient été montées de toutes pièces. Ex l'incendie d'une école dans la région parisienne, le rabbin qui avait dit qu'il avait reçu un coup de couteau par un homme qui aurait dit allah akbar etc. Un militant de la ligue juive avait lors d'une manifestation poignardé un commissaire de police mais aucune suite n'est connue sur cette affaire. Une réflexion : un acte est raciste tout court Pourquoi alors avoir spécifié les actes anti sémites?

6.Posté par chaima le 13/01/2009 21:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam je voudrais que chaque personne qui recoit ce mail fasse 4 ou 5 photocopies de cet article pour que les gens le sache c un devoir pour nous de diffuser ces choses la c notre seul moyens svp faites ca si la palestine nous interresse vraiment dénoncons le sionisme et ses dérives

7.Posté par iciyas le 18/01/2009 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Evidemment que n'on parle pas chez TF1 et machin. Il ne faut pas être maghrébin agressé, autrement tu fais la une et les gros titres de tous les médias. c'est monaies courante de nos jours.

8.Posté par TousPourGaza le 07/02/2009 22:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lire aussi cet article

A des degrés divers, les rares critiques objectives de la politique israélienne ont été clouées au pilori et leurs auteurs traînés dans la boue , menacés, boycottés, bref morts socialement et intellectuellement par des «avocats» sans concession et sans conscience et critique objective de la politique israélienne. Le cas de Pascal Boniface, parmi tant d’autres, est édifiant à plus d’un titre . Il met ici au jour une réalité singulière : l’impossibilité de critiquer le gouvernement Sharon sans encourir les accusations les plus extravagantes et des mesures de rétorsion qui s’apparentent au terrorisme intellectuel.

«En m’exprimant, écrit Pascal Boniface, sur le conflit israélo-palestinien, je savais que je défiais les lois de la prudence, qui conseillent d’éviter, si l’on n’y a pas un intérêt personnel, de traiter un sujet aussi passionnel. Je pense tout simplement, d’un point de vue moral, que les principes universels ne doivent pas être appliqués de façon sélective et, d’un point de vue réaliste, qu’aucune paix durable ne peut être établie sur la négation des droits d’un peuple… Je trouve inadmissible le terrorisme intellectuel consistant à accuser d’antisémitisme toute personne qui critique le gouvernement israélien, accusation d’ailleurs qui devrait s’appliquer aux pacifistes israéliens et aux juifs français qui partagent ce point de vue».«Mais tout cela n’empêche pas pour autant de dire que le sort fait aujourd’hui aux Palestiniens est immoral, illéga...  

9.Posté par ludovic le 18/12/2010 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
souvent lorsque que certains noirs parlent de l'esclavage certains blancs se sentent attaqué ou sont sur la défensive du genre on ne peut pas être tenue responsable pour le passé etc...mais il me semble qu'en ce qui concerne les juifs que certains comme s'il avait quelque chose à se faire pardonner..
tout le système francais est basé sur la hiérarchisation, mettre les gens dans des cases en fonction de critères déterminer par une idéologie dominante....il n'y pas pas que la justice à deux vitesses malheureusement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.

Loading



Inscription à la newsletter

En direct de Gaza. Suivez les principaux événements et réactions du jour

Depuis lundi 7 juillet, la bande de Gaza vit sous la peur constante des bombes israéliennes. En plein mois du Ramadan, l'heure est à l'urgence aussi bien humanitaire que politique. Les bilans humain et matériel s’alourdissent d'heure en heure à Gaza. Suivez ici l'évolution des événements à Gaza en temps réel. Retour sur les principaux faits de la semaine.











L'actu vue par Yace