Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Daesh détruit la grande mosquée Al-Nouri de Mossoul

Rédigé par | Jeudi 22 Juin 2017



Daesh détruit la grande mosquée Al-Nouri de Mossoul
Un symbole est tombé. La grande mosquée Al-Nouri de Mossoul (Irak), bâtie entre 1171 et 1173, a été détruite mercredi 21 juin, par les forces de l’Etat islamique, selon l’armée irakienne.

Acculé par les offensives de la coalition militaire menée par les Etats-Unis, le groupe terroriste aurait signé là sa défaite dans la deuxième ville du pays. « Nos forces étaient en train d’avancer (…) dans la vieille ville. Lorsqu’elles sont arrivées à 50 m de la mosquée Al-Nouri, Daech (acronyme arabe de l’EI) a commis un nouveau crime historique », a déclaré le général Abdulamir Yarallah dans un communiqué. Aamaq, l’agence de presse de l’Etat islamique, accuse de son côté l’aviation américaine d’avoir bombardé la mosquée.

La mosquée Al-Nouri est chargée en symbole car c’est en son sein qu’Abou Bakr Al-Baghdadi, calife autoproclamé de l’Etat islamique, a fait son unique apparition publique connue, le 5 juillet 2014.

L’édifice tient son nom de Noureddine Al-Zinki, l’unificateur de la Syrie de l’Egypte et de l’Irak, qui ordonna sa transformation. Le bâtiment abritait auparavant le couvent chrétien des Quarante Martyrs avant de se voir notamment attribuer un minaret de 45 mètres, connu pour son aspect penché, à l’instar de la tour de Pise.

Lire aussi :
Irak : des tombes de prophètes détruites par l'Etat islamique (vidéo)
La folie destructrice de l'Etat islamique n'épargne pas le patrimoine irakien
Patrimoine : quels sont les sites en péril dans les pays musulmans ?
Nada al-Hassan : « Après-guerre, le patrimoine a un rôle de réconciliation »
Yannick Lintz : « L’éducation au patrimoine, un enjeu de lutte contre la violence »




Loading














Recevez le meilleur de l'actu