Connectez-vous S'inscrire






Monde

COP21 : des pétitions religieuses pour la justice climatique remises à l'Elysée

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Jeudi 10 Décembre 2015



A deux jours de la fin de la COP21, des représentants religieux du monde entier ont remis à François Hollande des pétitions appelant à la justice climatique. © WCC
A deux jours de la fin de la COP21, des représentants religieux du monde entier ont remis à François Hollande des pétitions appelant à la justice climatique. © WCC
Des responsables religieux et des représentants d’organisations internationales ont remis au président de la République François Hollande, jeudi 10 décembre, une collection de pétitions rassemblant près de 1,8 millions de signatures à travers le monde appelant à la justice climatique, deux jours avant la fin de la COP21.

Aux côtés de Nicolas Hulot, du pasteur François Clavairoly, président de la Conférence des responsables de cultes en France (CRCF) et de Martin Kopp, chargé de plaidoyer pour la justice climatique par la Fédération luthérienne mondiale, étaient présents Nicholas Holtam, évêque de Salisbury et chargé des questions environnementales par l’Église d’Angleterre (anglicane), Leonardo Steiner, secrétaire général de la Conférence épiscopale brésilienne, Ghaleb Bencheikh, président de Religions pour la paix France, et Yeb Saño, ambassadeur de Our Voices à l’initiative du jeûne pour le climat.

Ces pétitions ont été portées par la campagne Our Voices, la Conférence mondiale des religions pour la paix, la plus grande coalition interreligieuse au monde travaillant pour la paix, ACT Now for Climate Justice, dirigé par ACT Alliance, une coalition de 137 Eglises et organisations affiliées, et le Global Catholic Climate Movement, qui représente des milliers de catholiques répondant à l’encyclique du pape François. Elles visent ainsi à « presser les dirigeants du monde à agir de façon décisive pour atténuer le changement climatique et produire un accord fort et juste à Paris aidant les pays pauvres à s’adapter au changement de leur climat ».

« Nous sommes technologiquement triomphants et culturellement défaillants et l’occasion nous est donnée de combler cette lacune parce que les changements climatiques ont obligé l’humanité (…) à partager une vision et à donner du sens au progrès », a fait part Nicolas Hulot devant l'assistance. Alors que la conférence climat touche à sa fin, des points de discorde restent encore importants pour parvenir à un accord durable entre les 195 pays de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). L'adoption formelle de l'accord est prévue vendredi 11 décembre en fin de journée.*

*Mise à jour : Le texte final sera finalement présenté samedi matin pour une adoption à la mi-journée.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu