Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

#BringBackOurGirls : les crimes de Boko Haram toujours impunis (vidéo)

Rédigé par La Rédaction | Mardi 14 Avril 2015



#BringBackOurGirls : les crimes de Boko Haram toujours impunis (vidéo)
Un an est passé et aucune nouvelle des lycéennes de Chibok enlevées par Boko Haram au Nigéria. 219 sur les 276 kidnappées le 14 avril 2014 sont toujours portées disparues. Depuis, ce sont près de 2 000 femmes et fillettes qui ont été enlevés par l’organisation terroriste, affirme mardi 14 avril Amnesty International, qui a fait paraître un rapport fondé sur près de 200 témoignages.

Celui-ci recense les nombreux crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis par le mouvement, dont le meurtre d’au moins 5 500 civils alors que le groupe semait la terreur dans le nord-est du Nigeria en 2014 et début 2015.

La mobilisation #BringBackOurGirls (Ramenez-nous nos filles) s’est rapidement essoufflée alors même que les enlèvements et attaques des terroristes continuent à pleuvoir. Un an après, plusieurs manifestations dont une à Abuja, la capitale nigériane, ont été organisées mais ailleurs, dans le monde, les rassemblements n'ont été que très peu suivis.

Selon le rapport « Enfances perdues » de l'Unicef, publié également mardi 14 avril, près de 800 000 enfants ont été obligés de fuir leurs foyers en raison du conflit dans le nord du Nigeria entre Boko Haram, les forces militaires et les groupes d’autodéfense civile.

Le Nigéria est désemparé face à Boko Haram, qui a proclamé un « califat islamique » en août 2014. Tout juste élu début avril à la présidence, Muhammadu Buhari a fait savoir mardi qu’il n’avait aucune idée de la localisation des lycéennes de Chibok et qu’il ne pouvait « pas promettre de les retrouver ». Pour les autres femmes kidnappées, l'espoir est aussi mince, au grand dam des familles.

Lire aussi :
Nigéria : une église sous la protection des musulmans pendant Noël
Un « califat islamique » proclamé par Boko Haram au Nigeria
De Boko Haram en général à l’éducation des filles en particulier
Boko Haram n’a rien de halal... et d’islamiste !
Nigéria : Al-Azhar réagit contre Boko Haram




Loading












Recevez le meilleur de l'actu