Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Birmanie : la Grande Mosquée de Paris dénonce la persécution des Rohingyas

Rédigé par Linda Lefebvre | Mardi 5 Septembre 2017



Grande Mosquée de Paris
Grande Mosquée de Paris
La Grande Mosquée de Paris et sa fédération nationale ont condamné, mardi 5 septembre, « la persécution sauvage » en Birmanie à l’égard de la minorité musulmane des Rohingyas et en appellent à « la conscience humanitaire » en leur faveur.

Soutenant la déclaration du Pape François fin août dans laquelle il appelle à la solidarité et au respect des droits des Rohingyas, la Grande Mosquée de Paris « interpelle à ne pas rester indifférent » face à « un tragique génocide ».

Dans ce cadre, elle « soutient toutes les démarches visant à mettre un terme dans les plus brefs délais aux persécutions des musulmans Rohingyas dont le seul crime est d’avoir une conviction religieuse différente de la majorité birmane ».

Fin août, le Conseil français du culte musulman (CFCM) avait également dénoncé la tragédie en cours en déclarant son appui aux « démarches diplomatiques du président Emmanuel Macron afin de résoudre pacifiquement ce génocide ». Il avait aussi salué la déclaration du pape « qui donne une ampleur médiatique mondiale à cette tragédie d'un autre âge en interpellant chacun d'entre nous à ne pas y rester indifférent ».

La crise n'en finit plus de s'aggraver. Plus de 123 000 personnes se sont réfugiées au Bangladesh, a annoncé l’Organisation des Nations Unies. Des centaines de morts des suites des exactions de l'armée birmane ont été recensés, avec le silence complice d'Aung San Suu Kyi.

Lire aussi:
Crise des Rohingyas : l’attitude d'Aung San Suu Kyi vertement critiquée
Tchétchénie : une manifestation de masse en soutien aux Rohingyas à l'appel de Kadyrov
Birmanie : reportage sur le massacre à huis-clos des Rohingyas





Loading














Recevez le meilleur de l'actu