Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Birmanie : plus de 3 000 Rohingyas ont fui le pays vers la Bangladesh

Rédigé par Imane Youssfi | Mardi 29 Août 2017



Birmanie : plus de 3 000 Rohingyas ont fui le pays vers la Bangladesh
Le calvaire n’en finit pas pour la minorité musulmane rohingya en Birmanie. Les combats dans le nord de l'Etat de l'Arakan entre l'armée birmane et les insurgés de l'Armée du salut des Rohingyas, ont provoqué l’exil de 3 000 Rohingyas vers le le Bangladesh selon l’ONU.

Antonio Guterres, secrétaire général de l'ONU, a rappelé aux autorités de Rangoun qu’elles doivent « assurer la sécurité de ceux qui en ont besoin et leur fournir de l'aide ».

Aung San Suu Kyi ne l’entend pas de cette oreille. « Les terroristes ont combattu les forces de sécurité en utilisant des enfants sur la ligne de front », a déclaré la cheffe du gouvernement dans un communiqué, accusant les rebelles de la minorité musulmane de mettre le feu à des villages et les travailleurs humanitaires internationaux pour l’aide qui leur est apportée.

Le pape François en Birmanie fin novembre

« Je crois qu'Aung San Suu Kyi n'est que partiellement informée sur la situation dans l'Arakan », a confié à RFI Phil Robertson, directeur adjoint pour l'Asie à Human Rights Watch. « Je ne sais pas si ses sources sont uniquement militaires ou si les informations proviennent d'un petit groupe de conseillers ; il semblerait en tout cas qu'on ne lui donne que des informations parcellaires », a-t-il ajouté.

Le représentant d'HRW concède avoir affaire « à un groupe d'insurgés » sur le terrain et analyse la situation d’un autre point de vue : « Nous avons assisté à la transformation d'un mouvement globalement pacifique des Rohingyas, qui demandent le respect de leurs droits, en un groupe armé. »

C’est dans ce contexte explosif que le pape François, qui a plusieurs fois fait part de sa solidarité auprès des Rohingyas, devra se rendre en Birmanie. Un communiqué du Saint-Siège publié lundi 28 août a indiqué sa présence sur le territoire 27 au 30 novembre, puis au Bangladesh voisin du 30 novembre au 2 décembre. La Conférence des évêques catholiques de Birmanie s’est félicité de cette visite, « espérant que sa présence permettra la paix et l’harmonie entre tous ».

Lire aussi :
Birmanie : plus de 70 morts dans une rébellion des Rohingyas contre l'armée
Birmanie : un cardinal s’élève contre les persécutions des Rohingyas
Le pape François appelle à prier pour les Rohingyas





Loading














Recevez le meilleur de l'actu