Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L’ONU s'alarme des crimes contre l’humanité contre les Rohingyas

Rédigé par Saphirnews | Mardi 21 Juin 2016



L’ONU s'alarme des crimes contre l’humanité contre les Rohingyas
Le Haut Commissariat des droits de l’homme de l’ONU a rendu un rapport sur le traitement des minorités religieuses et ethniques en Birmanie lundi 20 juin. Le document dénonce « une série de violations grossières des droits de l'homme contre les Rohingyas (..) qui laisse supposer une attaque de grande ampleur ou systématique (..) qui pourrait déboucher sur une possible accusation de crimes contre l'humanité devant un tribunal » .

L'ONU rapporte que les Rohingyas, minorité musulmane d’environ un million de personnes, sont exclus du marché du travail, du système éducatif et médical. Ils sont en proie au travail forcé et à la violence sexuelle, ce à quoi il faut ajouter qu’ils sont apatrides et n’ont pas d’existence légale. Depuis les années 1990, les enfants rohingyas ne reçoivent plus de certificat de naissance. L’usage même de l’appellation « Rohingyas » est honni en Birmanie. La ministre des Affaires étrangères Aung San Suu Kyi refuse d’employer ce terme, lui préférant celui de « Bengalis » car l’Etat birman continue de les considérer comme des immigrés illégaux issus du Bangladesh.

Le rapport de l’ONU dénonce également les « violations et atteintes aux droits de l’homme » à l’encontre d’autres minorités comme les Shan et les Kachin qui sont en rébellion armée contre le pouvoir central. « Dans les Etats Kachin et Shan, où les combats se sont intensifiés, il existe des rapports faisant état de violations par toutes les parties au conflit », explique l’étude.

Lire aussi :
Angelina Jolie Pitt au secours des Rohingyas de Birmanie
Birmanie : la toute-puissance des moines devant une minorité musulmane désemparée
Birmanie : reportage sur le massacre à huis-clos des Rohingyas
La Gambie à la rescousse des Rohingyas de Birmanie
Birmanie : les bouddhistes attaquent des ONG humanitaires
La Une du Time sur le Ben Laden birman islamophobe censurée




Loading













Recevez le meilleur de l'actu