Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Attentats de Paris : la famille d’Hasna Aït Boulahcen veut réhabiliter son nom

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 20 Janvier 2016



Selon ses proches, Hasna Aït Boulahcen, tuée dans l'assaut du 18 novembre, est une victime du terrorisme.
Selon ses proches, Hasna Aït Boulahcen, tuée dans l'assaut du 18 novembre, est une victime du terrorisme.
Hasna Aït Boulahcen est morte lors de l’assaut du Raid à Saint-Denis le 18 novembre 2015. La cousine d’Abdelhamid Abaaoud avait succombé à l'explosion de la ceinture d'un kamikaze qui se trouvait dans l'appartement.

Pour ses proches, la jeune fille est une victime. Ils ont donc décidé de porter plainte contre X auprès du juge anti-terroriste Christophe Tessier mercredi 13 janvier. D’après Fabien Ndoumou, avocat de la famille, « elle n'a jamais joué un rôle actif dans cette affaire, elle n'a jamais eu de contact avec la Syrie ».

Selon l’enquête de la police, Hasna Aït Boulahcen a permis à Abdelhamid Abaaoud de trouver refuge dans l’appartement de Jawad Bendaoud alors qu’il se cachait à Aubervilliers, toujours en Seine-Saint-Denis. Mais selon maitre Fabien Ndoumou qui se confie à FranceTV Info, « elle était sous pression de son cousin. Il lui a dit : "Si tu ne viens pas, je vais tuer les membres de ta famille et les enfants de tes amis." ». L’avocat s’appuie pour preuve sur l’enregistrement pris durant l’assaut et dans lequel on entend la jeune fille crier : « C'est pas mon copain (...) Est-ce que je peux sortir, je veux sortir » peu avant l’explosion.

Selon l'avocat, Hasna Aït Boulahcen aurait aussi demandé à un ami d’appeler le 197 pour elle, le numéro de téléphone mis en place après les attentats de Paris pour recueillir des renseignements. La famille souhaite « réhabiliter l'honneur de la victime. Elle n'était pas radicale », déclare Fabien Ndoumou. Les proches attendent de récupérer le corps de la jeune femme afin de l’inhumer.

Lire aussi :
Attentats de Paris : le cerveau présumé des attentats tué à Saint-Denis
Jawad Bendaoud, « le logeur du Daesh », mis en examen
A Pantin, la prière pour une victime musulmane du terrorisme dans l’émotion
En vers et contre tout: Molenbeek - Saint-Denis
Attentats de Paris : les excuses de Matthieu Kassovitz aux musulmans









Loading












Recevez le meilleur de l'actu