Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Affaire Rossignol : le CRI saisit le tribunal administratif pour faire condamner l’État

Rédigé par La Rédaction | Mardi 12 Avril 2016



La Coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI) annonce dans un communiqué, lundi 11 avril, qu’il « entend déposer une requête contre l'Etat français représenté par M. le Premier ministre relative aux propos fautifs prononcés ce 30 mars sur RMC par la ministre Mme Rossignol ». La ministre des Familles, de l’Enfant et des Droits des femmes a formulé, lors de cette interview, un long réquisitoire contre la mode des vêtements conçus pour les femmes musulmanes. Cela constitue pour le CRI une immixtion abusive dans « ce qui relève de la vie privée, de la liberté de se vêtir et la liberté religieuse ».

Laurence Rossignol avait comparé certaines femmes voilées aux « nègres américains » qui étaient favorables à l’esclavage. Le CRI dénonce « une thèse négationniste à l'encontre des esclaves, constituant ainsi une injure à la mémoire des morts et des victimes de l’esclavage » . « L’Etat doit assumer ses responsabilités. La Coordination contre le racisme et l'islamophobie assume les siennes en engageant ce procès pour obtenir la condamnation de pratiques qui constituent des entraves aux libertés fondamentales », conclut le communiqué.

Cette action judiciaire vient donc s’ajouter à celles qui ont été entreprises par Les Indivisibles, le Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN) et le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF).

Lire aussi :
Laurence Rossignol : le CCIF accompagne plus de 400 plaintes pour injure raciale
Plusieurs plaintes annoncées contre Laurence Rossignol
Des internautes se voilent pour dénoncer la stigmatisation des femmes voilées

Et aussi :
Mode islamique : Aïda Touihri dénonce l’approche colonialiste du problème
Face à la négation des droits des femmes voilées, où sont les féministes ?
A Laurence Rossignol : Pour que cesse la chasse aux femmes voilées en France !
Lettre ouverte à Madame la Ministre « des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes »
La consternation du CFCM après les propos choquants de Laurence Rossignol




Loading












Recevez le meilleur de l'actu