Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Affaire Bentounsi : le policier reconnu coupable d'avoir tué Amine

Rédigé par Saphirnews | Vendredi 10 Mars 2017



Affaire Bentounsi : le policier reconnu coupable d'avoir tué Amine
Damien Saboundjian encourait jusqu'à 20 ans de réclusion criminelle pour la mort d’Amine Bentounsi, tué par le policier le 21 avril 2012 d’une balle dans le dos à Noisy-le-Sec, en Seine-Saint-Denis. L’homme a été condamné, vendredi 10 mars, à cinq ans de prison avec sursis et à cinq ans d’interdiction du port d’arme, suivant les réquisitions de l'avocat général.

Si la peine n'est pas à la hauteur des faits commis, la victoire pour la famille Bentounsi réside dans le fait que Damien Saboundjian, 37 ans, ait été reconnu coupable de la mort d’Amine, alors âgé de 28 ans, ce qui n’avait pas été le cas en janvier 2016 lorsqu’il avait été acquitté.

L’état de légitime défense invoqué par l’accusé a été cette fois écarté. Le verdict rendu par la cour d’appel de Paris, rendu à l’issue d’un procès étalé sur plusieurs jours, a été accueilli avec joie par les soutiens de la famille Bentounsi, venus en nombre.

Une marche contre les violences policières est prévue à Paris dimanche 19 mars, deux ans après la Marche de la dignité. Une manifestation lors de laquelle les collectifs de familles victimes d'abus policiers seront en tête de cortège, dont Urgence, notre police assassine (UNPA) créé par Amel, la sœur d'Amine Bentounsi.





Loading














Recevez le meilleur de l'actu