Connectez-vous S'inscrire






Ramadan

A Molenbeek et à Montréal, des iftar interreligieux à l’église (vidéo)

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Dimanche 19 Juin 2016



Près de 600 personnes se sont rassemblées à l’église  Saint-Jean Baptiste, à Molenbeek, pour un grand repas de rupture de jeûne. © Hassan Rahali
Près de 600 personnes se sont rassemblées à l’église Saint-Jean Baptiste, à Molenbeek, pour un grand repas de rupture de jeûne. © Hassan Rahali
Un repas géant de rupture de jeûne (iftar) a été organisé, vendredi 17 juin, à l'église Saint-Jean Baptiste à Molenbeek, en Belgique. Initialement, l’événement public était prévu à la place communale - comme en 2015 - mais le mauvais temps risquait de gâcher cet exceptionnel moment de partage initié par l’élue municipale chargée du Dialogue interculturel Sarah Turine, avec l’aide des responsables religieux locaux.

Le prêtre de l’église catholique a alors accepté d’ouvrir les portes de son lieu de culte pour y accueillir les centaines de personnes attendues au repas, préparé principalement par des bénévoles des mosquées et des associations musulmanes de la commune. Un geste fraternel qui n’est rien de plus que le signe des bonnes relations qui se sont nouées avec le temps entre chrétiens et musulmans. Les attentats du 22 mars à Bruxelles et la mauvaise publicité faite à Molenbeek n’ont pas terni les relations entre les communautés locales. La bourgmestre Françoise Schepmans n’a pas manqué de faire le déplacement.

Entre anasheed et gospel, l’ambiance était festive pour les 600 personnes présentes. Outre le prêtre et des responsables musulmans, le mari de Loubna Lafquiri, une Belgo-marocaine qui a perdu la vie dans les attentats en mars, a été invité à prendre la parole, un moment qui « a fortement ému l’assemblée. Tout le monde a été conscient que le monde se construit ensemble malgré nos différences. C’est grâce à ce type de collaboration que les habitants de cette commune multiculturelle deviennent encore plus soudés et proches les uns des autres », a fait savoir, samedi 18 juin, l’unité pastorale en charge des églises de Molenbeek.

Dix jours plus tôt, la même scène s’était reproduite à Montréal, au Canada, à ceci près que le repas n’a pas été organisé à l’intérieur d'une église. L’iftar, ouvert à tous, était néanmoins organisé par l’Église unie du Canada et par ladite Association musulmane du Canada mardi 7 juin. Les cloches de l'église ont sonné à l'heure de l’appel à la prière du crépuscule du soir (maghreb) sonnant la fin du jeûne, faite sous une tente installée devant l’Eglise Saint-James, elle-même située au centre-ville.

« Ensemble, musulmans, juifs et chrétiens, nous ferons une prière pour la paix et la prospérité à Montréal, au Canada, ainsi que partout dans le monde », annonçait-on sur les réseaux sociaux. « Cet évènement marque la richesse du Canada, sa diversité et son désir de bâtir ensemble une communauté qui sera à la hauteur de nos espérances. »






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu