Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

A Amiens, des iftar solidaires offerts dans un snack

Rédigé par Mérième Alaoui | Vendredi 10 Juillet 2015



A Amiens, des iftar solidaires offerts dans un snack
Parce que rompre le jeûne est avant tout un moment de partage, l’association aménoise Autour de la foi offre l’iftar chaque soir depuis le début du Ramadan le 18 juin.

Née il y a trois ans, cette structure associative a eu le soutien du gérant d’un spacieux snack à Amiens Nord, qui met à disposition tout son restaurant. « Nous avons estimé qu’il fallait assurer environ 30 repas par soir pour un coût estimé à 2 000 euros le mois. Pour les financer, nous avons fait appel aux dons. Donner 2 euros est l'équivalent d'un repas. Très vite, nous avons rassemblé la somme », se réjouit Karim El Ghachi le président-fondateur. Chaque jour, c’est le jeune Amiénois qui prépare la soupe marocaine harira que l’association sert avec des dattes et autres accompagnements. Le tout partagé le plus souvent en terrasse, autour d’une belle table conviviale.

Des profils de bénéficiaires divers

L’une des cibles de ces repas étaient au départ les étudiants, nombreux dans la capitale picarde. « Nous allons directement dans les résidences universitaires pour les inviter à venir ou nous distribuons directement à ceux qui ne peuvent pas se déplacer », nous indique-t-il. Très vite, les demandes ont été plus diverses. « Il y a des sans-papiers, des réfugiés, et même des musulmans qui résident dans une autre ville et qui sont ici de passage notamment pour le travail », poursuit Karim. « Nous avons même accueilli toute une famille syrienne qui passait par Amiens pour se rendre à Paris. » A chaque jour son public, soit le résultat d’une communication locale réussie.

Si les mosquées historiques de la ville proposent également des iftar gratuits, c’est une réussite pour cette jeune structure de pouvoir assumer les repas quotidiennement. L'organisation réussie s’explique aussi grâce à une solidarité locale. « Le boucher nous donne de la viande, des commerçants nous offre des tomates pelées… Grâce à Dieu, tous le monde participe et l’organisation tourne bien », tient à préciser Karim.

Ramadan, « c’est surtout un mois de partage, de bonté »

« Le mois de Ramadan ce n’est pas seulement s’abstenir de boire et de manger mais c’est surtout un mois de partage, de bonté », rappelle le gérant du snack dans un reportage (plus bas) que France 3 Picardie a dédié à l'initiative solidaire de l'association connue par le biais de Saphirnews.

Le reste de l’année, Autour de la foi œuvre également dans l’organisation d’expositions et de conférences autour de l’islam et du monde arabo-musulman. Mais les repas aux plus démunis se poursuivent après Ramadan, sous la forme cette fois de maraudes à l’attention des sans-abris.






Loading












Recevez le meilleur de l'actu