Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Zyed et Bouna : les policiers relaxés, les familles dépitées

Rédigé par La Rédaction | Lundi 18 Mai 2015



Zyed et Bouna : les policiers relaxés, les familles dépitées
Zyed et Bouna, 10 ans après. Dans cette affaire qui compte de très nombreux rebondissements, le tribunal correctionnel de Rennes a rendu son verdict lundi 18 mai.

Les deux policiers, Sebastien Gaillemin et Stephanie Klein, qui risquaient jusqu’à cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende pour « non-assistance à personne en danger », ont finalement été relaxés par les juges, suivant ainsi le réquisitoire de la procureure en mars. Pour le juge, les accusés n'ont pas « eu conscience de l'existence d'un péril grave et imminent ». Ce sont des familles en larmes qui sont ressorties de la salle d'audience.

Plusieurs rassemblements sont organisés dans une dizaine de villes françaises pour rendre hommage aux jeunes victimes de Clichy-sous-Bois, dont la mort a été à l’origine des émeutes urbaines en 2005.

Mise à jour lundi au soir : Des centaines de personnes se sont rassemblées aux quatre coins de France pour dénoncer le verdict. Sur le parvis du tribunal de grande instance de Bobigny, où le processus judiciaire a commencé pour les familles des victimes, près de 250 personnes ont répondu à l'appel à rassemblement.

Lire aussi :
Zyed et Bouna : une vidéo inédite du procès 2.0 réalisée
Permis de tuer : l'impunité des crimes policiers en France dénoncée
Zyed et Bouna : les policiers confortés dans leur défense
Mort de Zyed et Bouna : « Ce n’est pas le procès de la police, ni des émeutes »
Mort de Zyed et Bouna : les policiers renvoyés en correctionnelle





Loading














Recevez le meilleur de l'actu