Connectez-vous S'inscrire






Economie

Zakia Halal s’acoquine avec Éric et Ramzy au cinéma

Rédigé par Pauline Compan | Mercredi 2 Février 2011

La marque Zakia halal, appartenant au groupe Panzani, vient de réaliser la première opération de placement de produits halal dans une production française. Le film « Halal police d’État », de Rachid Dhibou, sortira sur les écrans le 16 février prochain. Une superproduction, avec Éric et Ramzy, qui devrait assurer une large audience aux produits de la marque.



« Halal police d’État », de Rachid Dhibou, et avec Éric et Ramzy en tête d'affiche, sortira le 16 février 2011. Et que voit-on en arrière-plan ?
« Halal police d’État », de Rachid Dhibou, et avec Éric et Ramzy en tête d'affiche, sortira le 16 février 2011. Et que voit-on en arrière-plan ?
Pratique courante dans le cinéma, le placement de produits est largement utilisé comme publicité « déguisée » par les marques. Des films grand public tels que Sex and the City ou Le Diable s’habille en Prada recourent largement à ce procédé pour parachever leur financement. En France, le film Ne le dis à personne, de Guillaume Canet, intégrait un placement publicitaire du moteur de recherche Yahoo!. Une technique marketing qui assure de la visibilité à la marque, alors même que le spectateur ne s’en rend pas toujours compte.

« La gamme de produits Zakia placés est large et très visible. » Sébastien Bayhourst est responsable marketing chez Zakia. Il a suivi le projet de placement des produits Zakia halal dans le film Halal police d’État, produit par Luc Besson et réalisé par Rachid Dhibou. Le synopsis ? Un mystérieux sérial-killer sévit dans les épiceries de Barbès, lorsque la femme d’un diplomate algérien est tuée, la police algérienne envoie alors sur place ses deux meilleurs agents (joués par les comédiens Éric et Ramzy). Ces épiceries qui plantent le décor de l'intrigue sont une aubaine pour Zakia.


Le placement de produits au cinéma, une pub attractive

Contacté par une agence spécialisée dans le placement de produits, Zakia y a vu une « alternative de communication ». L’alternative entre désormais dans la stratégie du groupe. « Dans un premier temps, il fallait se faire connaître, ce que l’on a fait avec des spots TV sur des grandes chaînes hertziennes que sont TF1 et M6. Dans un deuxième temps, nous avons souhaité renforcer notre présence sur les supports communautaires, plus ciblés. Le but est de renforcer notre lien avec le consommateur », explique Sébastien Bayhourst. Mais le responsable marketing assure, tout de même, vouloir continuer les publicités sur les grandes chaînes « au moins une fois par an ».

Le placement de produits fait-il partie de cette nouvelle stratégie de communication ? « Le placement coûte le prix moyen d’un spot publicitaire (une moyenne entre un spot diffusé à une grande heure d’écoute et un spot diffusé à des horaires moins porteurs). Zakia veut se tourner vers des spots diffusés sur des chaînes communautaires moins chères. Ce changement permettra de libérer un budget pour faire des promotions directement dans les rayonnages. Le but est de rendre les linéaires classiques plus attractifs grâce à des promotions ou à des opérations de têtes de gondole. »

Cette stratégie peut-elle vraiment être payante, les spectateurs s’imprègnent-ils de l’image de la marque lorsqu’ils regardent le film ? « Le public verra nos produits, je n’ai encore jamais vu de placement aussi visible depuis le film "Seul au monde" avec Tom Hanks », assure Sébastien Bayhourst. Une visibilité traitée « avec humour », qui semble satisfaire Zakia. « Des tests montrent que la mémorisation reptilienne du cerveau fonctionne sur une image que le spectateur ne voit qu’un seizième de seconde. » Avec Éric et Ramzy en tête d'affiche, Zakia halal s’offre donc un support publicitaire à l’échelle cinématographique.







Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu