Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

YouTube distingue la Reine de Jordanie

Rédigé par R.D | Lundi 24 Novembre 2008

Ses efforts ont payé. Depuis le mois de février 2008, Rania de Jordanie officie sur sa propre chaîne lancée sur YouTube. A travers des petits clips, elle tente briser les stéréotypes et de répondre aux idées reçues dont sont victimes les musulmans et les Arabes. Le site de partage de vidéo a décidé de récompenser ses efforts qui ont généré près de trois millions de clics sur les vidéos.



La première dame du Royaume Hachémite est aussi l'une des cent femmes les plus puissantes du monde.
La première dame du Royaume Hachémite est aussi l'une des cent femmes les plus puissantes du monde.
En parodiant avec humour la célèbre émission américaine de David Letterman sur CBS, la reine Rania de Jordanie énumère les dix raisons pour lesquelles elle a lancé sa chaîne sur Youtube en avril 2008. Parce qu’elle n’a pas assez d’amis sur Facebook. Parce qu’elle est fatigué que les gens pensent que « Jordan » n’est rien d’autre qu’un joueur de basket-ball ou parce que ce qu’ils savent des Arabes ne peut pas seulement venir de Jack Bauer. Mais la première raison pour laquelle elle est à l’origine de cette initiative sur ce site internet, c’est parce que, dit-elle, « la suspicion, l’intolérance et la méfiance nous séparent ».

A travers une série de clip, la reine Rania tente de briser le cou aux raccourcis et stéréotypes dont sont victimes les arabes et les musulmans. Dans une vidéo, elle déconstruit simplement l’équation "arabe=musulman=terrorisme=guerre", dans une autre, elle revient sur la-dite condition des femmes musulmanes. Les réponses sont assez simples et sans prétentions. Mais présentées par l’une des cent femmes les plus puissantes du monde (96ème selon le magazine Forbe’s), cela donne tout de suite une autre ampleur aux propos. A ce jour, près de trois millions de clics on été enregistrés et plus de 43.000 messages ont été déposés par les internautes, indique le communiqué du bureau de la reine. Le site compte près de 470 000 vues et un peu plus de 11 000 abonnés. La chaîne est collaborative, puisque les internautes peuvent laisser leurs propres productions.

Même si elle a bien conscience que ces vidéos ne changeront pas le monde, elles peuvent, selon elle, « changer les mentalités, et c’est là que les avancées commencent ». Et, selon la première dame du Royaume hachémite, cette plateforme de communication « nous encourage à être des participants actifs dans une conversation mondiale, en faisant entendre nos voix, en nous donnant le pouvoir de diffuser nos images, d'améliorer notre connaissance de l'autre, de casser les barrières entre nous », déclare-t-elle dans le même communiqué. Elle a reçu le soutien de Chad Hurley, co-fondateur de YouTube, dont elle recevra une récompense pour ses efforts. Et Rania a décidé d’accepter « cet honneur » qui lui est fait.

En dehors de la toile, la Reine de Jordanie est également engagée dans d’autres structures pour améliorer la compréhension entre les cultures et favoriser la connaissance et le dialogue entre elles. Elle intervient notamment au sein du Forum économique de Djeddah en Arabie Saoudite.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu