Connectez-vous S'inscrire






Religions

Voyage de noces halal friendly

Rédigé par Karima Peyronie | Samedi 10 Août 2013

Voyager en amoureux tout en travaillant sa spiritualité... Convoler en voyage de noces dans des pays à haute teneur islamique participe aujourd'hui de ces nouveaux voyages « halal friendly ».



En 2011, le « tourisme musulman » à l’échelle mondiale représentait 126,1 milliards de dollars.
En 2011, le « tourisme musulman » à l’échelle mondiale représentait 126,1 milliards de dollars.
Et si l’on s’organisait un voyage de noces « halal » ? « Nous voulions passer notre voyage de noces dans un riad au Maroc, mais l’idée était peu dépaysante étant donné que mon mari est lui-même originaire d’Agadir. Alors notre intention s’est portée vers les pays du Golfe, mais le budget coinçait. C’est là que j’ai découvert qu’il était possible de voyager à travers le monde de façon halal. L’idée m’a plu, et dans deux semaines nous débutons notre voyage : première escale la Turquie, puis Malte. » Sanaa, jeune mariée de 27 ans, s’enthousiasme déjà à l’idée de ce voyage, le premier vrai voyage avec son tendre époux Lahcen, 32 ans.

Comme beaucoup de jeunes couples musulmans, le voyage de noces devient une affaire épineuse, lorsqu’il s’agit à la fois de penser aux obligations religieuses (port du voile, établissements sans alcool et nourriture halal, salle de prière à proximité), à l’intérêt spirituel (le patrimoine islamique) et à l’aspect farniente.

« Généralement, il s’agit de couples d’une trentaine d’années, au bon pouvoir d’achat et éduqués. Ils ont une exigence que leurs propres parents n’avaient pas, qui se contentaient de vacances au “bled” », développe Hanane, agent de comptoir de l’agence Noum, à Pantin.

« Les voyages peuvent aller de la classique réservation dans un hôtel étoilé à un cadre plus intimiste et luxueux d’un appartement ou d’une villa privée, ou encore au circuit organisé », tout dépend surtout du budget qui varie entre 1 000 € par personne jusqu’à 3 000 €, voire plus, pour une dizaine de jours. « Plus le service est privé, plus le prix est élevé, forcément. »

Ainsi les consommateurs exigeants vérifient-ils sur Internet, via les moteurs de recherche ou les avis des clients, les critères « halal » qui leur sont indispensables, surtout pour certaines destinations comme la Turquie ou l’Égypte. « Ces pays possèdent souvent des complexes touristiques où se mêlent tous types de touristes, et ce même si votre propre hôtel se dit “halal”. Il faut ainsi bien demander, lors de la réservation, l’aspect totalement privé de l’hôtel et de ses commodités comme les restaurants et la piscine », conclut Hanane, experte en la matière et qui, elle-même, va convoler en justes noces dans quelques mois…






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu