Connectez-vous S'inscrire






Monde

Une prière pour le Liban

Rédigé par Aurélien Soucheyre | Mardi 8 Août 2006

Une prière de l’absent a été prononcée à la Mosquée de Paris le dimanche 7 août à 18H00. Cet hommage en faveur des victimes du Liban répond à la demande formulée par le Collectif des associations franco-libanaises à Paris. Paul Lajoie est le coordinateur de ce collectif qui est aussi à l’origine du rassemblement pour le Liban qui a lieu tous les soirs à 18H00, Place du Trocadéro.



Paul Lajoie
Paul Lajoie

Saphirnews.com : Pourquoi cette prière de l’absent ?

Paul Lajoie : Cette prière est faite en mémoire de l’absent, elle est dédiée aux milles victimes du Liban. Ce terme vient de l’arabe littéraire, si on le traduit avec une vision occidentale, l’hommage rendu peut correspondre à celui que vous portez au soldat inconnu.

Quelles associations composent votre collectif ?

P.L : Il existe depuis 30 jours, depuis le début de l’agression israélienne. Plusieurs associations se sont unies à cette occasion. Certaines d’entre elles existent depuis 30 ans et oeuvrent pour la communauté libanaise de France. Il y a les trois grands courants de la communauté libanaise plus une quinzaine d’associations socioculturelles. On retrouve parmi nous des musulmans chiites ou sunnites, des chrétiens maronites, orthodoxes ou catholiques.

Par quelles actions se distingue t-il ?

P.L : Nous avons réalisé de nombreuses interventions. Nous sommes à l’origine des rassemblements sur la place du Trocadéro. Ils ont lieu tous les jours de 18h00 à 21h00. Nous avons aussi organisé la prière de l’absent à la Mosquée de Paris. Nous avons recueillis plusieurs témoignages de personnes rapatriées depuis le Liban, d’intellectuels et de chanteurs. Nous organisons aussi des manifestations. La prochaine débute mardi 8 août à 15h00 depuis La Bastille. La plus importante commencera vendredi 11.

Rassemblement Place du Trocadéro
Rassemblement Place du Trocadéro

Quel message voulez-vous faire passer ?

P.L : Nous espérons que la position de la France par rapport au conflit devienne plus proche de celle du Liban que de celle d’Israël ou des Etats-Unis. D’autant plus que la France s’est toujours distinguée politiquement au Moyen-Orient, surtout par rapport aux Etats-Unis. Malheureusement les dernières nouvelles montrent que la France refuse, tout comme l’ONU, de se prononcer clairement et ne condamne pas la politique d’Israël. Nous espérons que la France va prendre en compte les liens culturelles et historiques qui la lient au Liban.

Nous dénonçons la politique d’Israël depuis ces 30 derniers jours. Elle a essayée par tous les moyens d’appliquer ses conditions au gouvernement et au peuple libanais. Elle n’a pas réussi, le Liban a résisté malgré les lourdes pertes au niveau des civils, des dégâts matériels et infrastructurels. Ce qu’Israël n’a pas réussi à obtenir militairement sur le terrain, les Etats-Unis, Israël et la France, si elle reste alliée à cette position, ne l’obtiendront pas par la voie diplomatique.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu