Connectez-vous S'inscrire






Religions

Une Association des imams de France pour calmer les esprits

| Lundi 9 Février 2009

Dans une interview donnée au Bondy Blog, jeudi dernier, l'imam de Drancy (93) appelle à la création d'une Association des imams de France. Cette structure selon lui, devrait permettre de donner aux "hommes de foi" plus de place dans le débat public afin de pacifier et de rapprocher les trois religions, surtout en temps de crise.



Une Association des imams de France pour calmer les esprits
Hassan Chalghoumi, annonce la création de l’Association des Imams de France, dans une interview publiée, jeudi dernier, sur le Bondy Blog. L’imam de Drancy (93), souhaite ainsi « œuvrer au rapprochement interreligieux » : « Ce que nous souhaitons avec cette association, c’est nous inscrire pleinement dans la République. Nous voulons montrer l’exemple en rapprochant la mosquée de la synagogue et de l’Eglise » avançait-il dans cet entretien.

Une trentaine de personnes ont déjà répondu favorablement à ce projet selon l’imam. Hassan Chalghoumi espère rassembler les responsables religieux au-delà de Paris et sa région. Un appel va être lancé en ce sens.

Hassan Chalghoumi adresse plusieurs reproches à l’UOIF et au CFCM. Selon lui, ces instances représentatives n’ont pas rempli leur rôle pour empêcher l’importation du conflit pendant l’offensive israélienne : « on peut reprocher au CFCM et à l’UOIF de n’avoir pas utilisé les médias pour calmer la foule des musulmans français au moment de la guerre à Gaza » indique-t-il. Une réunion avait rassemblé plusieurs ministres et les différentes autorités musulmanes pour appeler au calme, mais, selon l’imam de Drancy, « Certaines parties, parmi les musulmans, n’ont pas voulu que cette réunion de travail soit médiatisée ».

Il revient également, dans le cours de l’entretien, sur la démission de Djelloul Seddiki . Le 16 janvier, en plein conflit à Gaza, le directeur de l’Institut de théologie de la mosquée de Paris, claquait la porte de l’Amitié judéo-musulmane face au silence des partenaires juifs. « Ce départ était regrettable à un moment où le dialogue était des plus nécessaire » souligne Hassan Chalghoumi.
Peu de temps avant, l’imam de Drancy avait fait l’objet de menaces de mort par téléphone et de plusieurs mises en garde dans la rue. Sa voiture avait été vandalisée le 14 janvier.

Les statuts de l’association sont en cours d’élaboration. Selon l’imam, ils mettent l’accent sur le renforcement des liens avec les gens du Livre. Et c’est là, que « les hommes de foi » doivent prendre leur place dans le débat : pour calmer les esprits.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu