Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un réseau djihadiste démantelé, des responsables condamnés

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 2 Octobre 2013



Lundi 30 septembre, le tribunal correctionnel de Paris a condamné huit membres d’une filière djihadiste à des peines allant de 18 mois avec sursis à 8 ans de prison. Ils étaient jugés pour « association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes ».

Ces hommes faisaient partie d’une cellule qui recrutait des candidats au jihad en France et les envoyait se former à la lutte armée au Pakistan. Mohamed Niaz Abdul Raseed, un ressortissant indien considéré comme le chef de file du groupe, a été condamné à la peine la plus lourde, 8 ans, et à une interdiction définitive de présence sur le territoire français. Il avait nié les faits au cours du procès qui s’était tenu début septembre.

Un Franco-Marocain, Saad Rajraji, et un Français, Charaf-Din Aberouz, considérés comme ses « bras droits » ont été condamnés à cinq ans d'emprisonnement. Ce dernier avait été interpellé en janvier 2011 par les autorités pakistanaises à l'aéroport de Lahore depuis lequel il devait rejoindre un camp d'entraînement au jihad armé en compagnie de Zohab Ifzal, un Français d'origine pakistanaise, qui a été condamné à 42 mois de prison dont 18 mois avec sursis.

Les autres accusés ont été condamnés à des peines allant de 18 mois avec sursis à 3 ans dont 6 mois avec sursis. Un huitième homme, en fuite à l’étranger, a pour sa part, écopé de 18 mois de prison assortie d'un mandat d'arrêt.

Lire aussi :
Militaire agressé : un suspect arrêté
Antisémitisme : un mort dans une vaste opération « anti-terroriste »
Forsane Alizza est dissout




Loading












Recevez le meilleur de l'actu