Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un joueur de foot barbu pris pour un jihadiste

Rédigé par La Rédaction | Lundi 5 Octobre 2015



Gaël Givet s'est vu reprocher d'être un "jihadiste" en raison de sa longue barbe lors de son passage à Evian.
Gaël Givet s'est vu reprocher d'être un "jihadiste" en raison de sa longue barbe lors de son passage à Evian.
Il ne fait pas toujours bon d’être un hipster et Gaël Givet l’a appris à ses dépens. L’ancien défenseur de l’équipe de France, qui évolue actuellement en Ligue 2 à Tours, a été interpellé de nombreuses fois par des cadres dirigeants du club d’Evian, où il jouait en 2014, en raison de sa barbe très fournie.

Dans un entretien au Parisien, le joueur raconte qu’ils ont plusieurs fois insisté auprès de lui pour qu’il rase sa barbe jugée trop longue. « Trois jours avant mon unique match, j’ai été convoqué dans le bureau du président pour un truc qui me semblait fou et qui n’avait rien à voir avec le foot », confie-t-il.

« J’étais complètement dégoûté. Le problème, c’était ma barbe que je laissais pousser ! A Evian, on voulait me forcer à me raser parce qu’elle était trop longue. A 33 ans, on ne pouvait pas me traiter ainsi. On me prenait pour un jihadiste alors que je ne suis absolument pas converti à l’islam », poursuit Gaël Givet.

« Me reprocher une barbe trop longue, c’était n’importe quoi. Je lui avais pourtant dit (à Pascal Dupraz, l’entraîneur d’Evian, ndlr) que je n’étais pas un mec à concessions. Le plus drôle, c’est qu’un jour je me suis rasé entièrement et que, juste après, je suis allé résilier mon contrat », a-t-il déclaré. « Je n’ai pas honte de ce que j’ai accompli. Il faut toujours assumer ses choix. D’ailleurs, je vais laisser repousser ma barbe ! »

Lire aussi :
En Chine, la beauté exclut le port de la barbe et du voile
La Barbe, d’Omar Benlaala
Etats-Unis : la barbe autorisée dans les prisons au nom de la liberté religieuse
La barbe : le style du Prophète à la mode ?
L’arabo-islamophobie, ou la « peur des barbus » : un mal très français




Loading












Recevez le meilleur de l'actu