Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un internaute égyptien condamné

| Jeudi 22 Février 2007



Jeudi, un internaute égyptien qui avait critiqué sur un site Internet le pouvoir et la grande université islamique Al-Azhar a été condamné à quatre ans de prison pour insultes envers l'islam et le président Moubarak, malgré les critiques des défenseurs des droits de l'homme.

Ancien étudiant de 22 ans, Abdel Kareem Nabil, a été renvoyé d'Al-Ahzar après ses prises de position, avait plaidé non-coupable. Il est le premier internaute condamné en Egypte.

Sous le pseudonyme de Kareem Amer, il avait critiqué Al-Azhar sur son blog, la qualifiant d'"université du terrorisme" et l'accusant de supprimer la liberté de penser. L'université l'a renvoyé et a poussé le parquet à le poursuivre.

Le jeune blogueur avait aussi attaqué le régime de Moubarak qu'il décrivait comme un "symbole de la dictature". Il risquait jusqu'à neuf ans de prison.

Un juge d'Alexandrie l'a condamné à trois ans de prison pour insultes envers l'islam et incitation à la sédition, et à une année supplémentaire pour insultes envers le président égyptien. Il a été immédiatement emmené par ses gardiens et n'a pas pu commenter sa condamnation.

Pour Hafiz Abou Saada, qui dirige l'Organisation égyptienne des droits de l'homme, cette condamnation est "très dure" et représente "un message très fort pour tous les blogueurs", qui sont "placés sous surveillance" et risquent "des punitions très fortes".

L'an dernier, les autorités égyptiennes ont arrêté un grand nombre d'internautes, dont la plupart avaient des relations avec la mouvance démocratique égyptienne. Les autres ont été libérés et seul Nabil a été jugé.




Loading














Recevez le meilleur de l'actu