Connectez-vous S'inscrire






Archives

Un institut de formation islamique à Lille

| Vendredi 16 Juin 2006

Au mois de mars, sa création avait été annoncée par les uns et démentie par les autres. En fin de compte, l'Institut Avicenne des sciences humaines (IASH) ouvrira bien ses portes en octobre 2006, dans la ville de Lille. Pour les musulmans de France, cet institut est le premier établissement supérieur d'enseignement privé, islamique, situé hors de la région parisienne.



Pour Mohamed Bechari, doyen de l'IASH, « le besoin était urgent d'ouvrir un tel institut en raison de l'islamophobie ambiante » en France. Président en exercice de la Fédération nationale des musulmans de France, M. Bechari est actuellement privé de son siège au Conseil français du culte musulman (CFCM). Accusé de fraude administrative dans la gestion de la FNMF, la fédération est mise sous la tutelle de maître Didier Segard en qualité d'administrateur judiciaire provisoire. La décision prise le 30 mars (pour une durée de trois mois renouvelable) est intervenue alors que le projet de l'institut Avicenne était déjà bien avancé.

Selon notre confrère Islamonline, le financement est assuré par les gouvernements français, et qatari ainsi que par la municipalité de Lille. Une collaboration plutôt rare en France et qui explique la coopération envisagée entre le nouvel institut et l'Université de Lille.

La direction académique de l'Institut est confiée à Mohamed Mestiri, président de la section française de l'Institut international de la pensée islamique. Le programme pédagogique prévoit des enseignements portant sur « l'histoire de la laïcité en France et ses relations avec les religions ». Il inclut aussi l'étude de la langue arabe, l'histoire de l'islam contemporain, théologie ainsi qu'une formation à la recherche, le tout prend en compte le dispositif LMD (Licence, masteur, doctorat). Les inscriptions sont reçues à l'adresse:

Institut Avicenne des Sciences Humaines
4, Place du temple
59000 LILLE
Tel: 06.73.62.26.82 – ou 08.21.46.40.44
Adresse E-Mail : institutaicenne@free.fr

La saison des écoles


Il y a déjà trois ans, le Cheikh Dhaou Meskine pronostiquait la floraison d'instituts de formation islamique. « Les années 90 on vu la création de nombreuses associations islamiques, les années 2000 verront la création de nombreux centres de formations » disait Cheikh Dhaou, fondateur du Collège Réussite, premier collège musulman de France.
En juin 2003, après de nombreux rebondissements, le lycée Averroès ouvrait ses portes à Lille en réaction à la loi antifoulard. Cette première expérience de l'enseignement privé a largement été "dopée" par l'adoption de la loi interdisant l'accès à l'enseignement secondaire aux filles portant un Hijab.

Parallèlement à ces établissements privés, plusieurs instituts de formation islamique proposent divers cursus. Dans la banlieue nord de Paris, se trouve le Centre d'études et de recherches sur l'islam, à Saint-Denis (93). Dans la même ville, l'Institut d'européen des sciences humaines (IESH est l'un des premiers centres à avoir offert ses services à un public toujours plus nombreux. Organe de formation dirigé par l'Union des organisations islamiques en France, IESH est l'antenne parisienne de l'IESH de Château Chinon. Il contribue à élargir le réseau et l'influence de l'UOIF sur le champ de la formation.

On trouve aussi, toujours dans le nord de Paris, l'Institut supérieur des sciences islamiques (ISSI) à Saint Ouen (93). Depuis sa création, cet institut connaît un succès grandissant. Il est apprécié pour sa facilité d'accès mais aussi pour la qualité de son enseignement. Ses étudiants évoquent facilement l'ambiance chaleureuse que les enseignants ont réussi à instaurer. Il offre depuis peu, une plateforme informatique permettant aux étudiants de suivre leurs cours à domicile.

A Boissy Saint-Leger (94), à deux pas de la station du RER, le Cheikh Abidi dirige l'Institut français des études en sciences islamiques (IFESI. A l'image de son directeur réputé exigeant, cet établissement se fait un nom autour de la qualité de son enseignement qui se veut d'un haut niveau équivalent à celui des universités du monde islamique. Les cours ont lieu uniquement le weekend ce qui lui permet d'accueillir des étudiants salariés vivant en province.

Le lycée musulman de Marseille


L'institut européen Averroès (IEA a vu le jour dans le prolongement de la maison d'éditions Jeunesse sans frontières dirigée par Habib Affès. Spécialiste de l'éducation dans l'islam, M. Affès est l'auteur de la première méthode complète d'apprentissage de la langue arabe à destination du public occidental. En ouvrant la Nouvelle andalousie, une librairie islamique en plein coeur de Paris, il lançait aussi l'IAE, il y a à peine un an. Pour cette première année d'exercice, l'accent a été mis sur l'enseignement à distance.

La Maison des savoirs, créée autour du Cheikh Zakaria Siddique, a profité des possibilités offertes par les nouvelles technologies pour lancer l'Institut musulman d'enseignement à distance (IMED. Pour sa première année, l'IMED a accueilli une centaine d'inscriptions. Son dispositif d'enseignement et de suivi des étudiants peut en accueillir beaucoup plus.

Un projet de collège-lycée musulman a été refusé le 9 juin dernier à Marseille. Le rectorat n'a pas motivé son refus.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu