Connectez-vous S'inscrire






Archives

Brevet : 100 % au collège Réussite

Rédigé par Bamba Amara | Lundi 11 Juillet 2005

Tous les candidats du Collège Réussite d’Aubervilliers (93) ont réussi leur Brevet des collèges. La nouvelle est tombée vendredi. Premier 'collège musulman' de France, la promotion de cette année était la première à passer l’épreuve du Brevet. Un test grandeur nature pour cet établissement secondaire qui se veut un collège comme les autres avec quelques atouts en plus. Entretien avec Cheikh Dhaou Meskine, fondateur du collège Réussite, un chef d’établissement soulagé et confiant.



Tous les candidats du Collège Réussite d’Aubervilliers (93) ont réussi leur Brevet des collèges. La nouvelle est tombée vendredi. Premier 'collège musulman' de France, la promotion de cette année était la première à passer l’épreuve du Brevet. Un test grandeur nature pour cet établissement secondaire qui se veut un collège comme les autres avec quelques atouts en plus. Entretien avec Cheikh Dhaou Meskine, fondateur du collège Réussite, un chef d’établissement soulagé et confiant.

 

SaphirNet.info : Vous êtes non seulement imam mais, depuis 1976 vous êtes aussi chef d’établissement scolaire. Comment vous sentez-vous après le succès que vient de remporter votre collège ?

 

Cheikh Dhaou Meskine : Ce succès est avant tout une grande joie pour les enfants et les familles. Aujourd’hui tous sont contents sans exception. Pour moi-même ainsi que pour mon équipe pédagogique et administrative, le sentiment est celui de la satisfaction du travail accompli. Ce 100% de réussite nous prouve que nous sommes dans la bonne direction. Et cela nous encourage pour envisager l’ouverture d’une classe de lycée pour la rentrée prochaine, Inchallah. J’ajouterai que le succès de Réussite montre que dans le 93, il est possible de travailler et de réussir aussi bien sinon mieux qu’ailleurs. C’est la preuve qu’il n’y a pas vraiment de communautés qui soient délaissées et qu’il y a de la place pour tous dans la République et qu’il suffit de travailler.

 

Le collège Réussite n’est pas encore sous contrat. Vos moyens sont donc réduits comparés à d’autres établissements scolaires. A quoi devez-vous ce succès ? Est-ce une surprise pour vous ?

 

Cheikh Dhaou Meskine : A vrai dire, nous sommes les premiers surpris par notre résultat. Car, dans le recrutement de nos élèves, nous n’avons pas mis le niveau scolaire en avant. Nous l’avons pris en compte mais nous avons donné la priorité à la motivation des élèves qui ont souhaité entrer à Réussite. Nous avons refusé des élèves qui avaient de bons résultats mais qui n’étaient pas motivés pour s’inscrire chez nous. Cela m’a valu des critiques de la part de beaucoup, mais chacun voit aujourd’hui que notre choix n’était pas mauvais. Donc ce succès est le résultat de la conviction et de la motivation des élèves qui nous ont été confiés. Et nous leur avons offert des conditions de réussite aussi. Nos classes ont de petits effectifs (vingt élèves environ par classe), nos élèves sont pris en mains et il n’y a pas de problème de sécurité dans le collège. Enfin nos profs sont présents et nous ne connaissons pas de problème d’absentéisme ni de leur part ni de la part des élèves.

 

En effet, ce sont des conditions particulièrement intéressantes.

 

Cheikh Dhaou Meskine : Oui, mais malgré tout cela nous avions des appréhensions parce que, en tant que collège privé hors contrat d’association avec l’Etat, nos élèves devaient se rendre dans d’autres établissements pour passer leurs épreuves. Ce qui pouvait les déstabiliser parce qu’ils sont quand même jeunes. De plus leurs notes de contrôles continus ne sont pas prises en compte (ndr, dans l’enseignement public, ces notes entrent en compte pour l’attribution du Brevet des collèges). Tous ces éléments faisaient que nous avions un peu peur pour leurs résultats. Mais je pense que nos équipes pédagogiques ont fait de grands efforts d’ouverture des enfants sur la société. Nous avons ainsi pris une part effective à des manifestations  technologiques régionles, des classes découverte de l’environnement en Normandie, un séjour au Furturoscope de Poitiers… Tout un ensemble de dispositions pédagogiques qui ont peut-être contribué à leur donner une certaine maturité pour des jeunes de leur âge.

 

Pensez-vous que votre 100% au Brevet va avoir un effet sur votre demande de contrat d’association avec l’Etat ?

 

Cheikh Dhaou Meskine : Tout à fait. Et je suis très confiant parce que la preuve est faite que nous réunissons toutes les conditions pour mériter ce contrat. Nos professeurs ont les diplômes requis, nos locaux sont aux normes et nos relations avec les autorités académiques et administratives sont sans nuages.  Il faut savoir aussi que nous sommes sous les projecteurs des médias que nous avons toujours accueillis. Et jusqu’à nouvel ordre, nous n’avons pas encore eu d’articles négatifs. En tout cas, avec ce résultat au Brevet des collèges, je ne vois pas ce qui nous manque pour mériter la confiance de l’Etat et passer sous contrat d’association. C’est le statut pour lequel nous avons opté dès le départ.

 

Propos recueillis par Amara Bamba






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu