Connectez-vous S'inscrire






Religions

Un carré musulman dans un cimetière du Nord

| Mercredi 8 Avril 2009

Selon le quotidien régional La Voix du Nord, les musulmans de Jeumont, petite ville du Nord, ont enfin leur carré religieux au sein du cimetière municipal. La demande avait été formulée il y a plusieurs années, par des citoyens et par l'association Place publique, qui justifie leur requête par le "droit au sous-sol", en référence au droit du sol. La mairie souhaite que cette initiative serve d'exemple aux communes voisines. Une première tombe marque l'emplacement du carré musulman, qui pourra en accueillir une centaine dans un premier temps.



Un carré musulman dans un cimetière du Nord
Les musulmans de Jeumont, petite ville de 10 000 habitants dans le Nord, vont enfin pouvoir enterrer leurs proches dans le cimetière municipal. En effet, selon le quotidien régional La Voix du Nord qui révèle l’information, un carré musulman va donc y être aménagé, et ce après des années d’attente.

La demande avait été formulée par des citoyens et par l’association Place publique, qui travaille sur « la mémoire, l’identité et la citoyenneté ». Dès 2001, Nasser Achour, président de l’association, avait sollicité le maire de l’époque, Christine Marin, sans succès. Pour justifier cette requête, Nasser Achour parle de « droit au sous-sol », après le droit du sol. A La Voix du Nord*, il explique « Aujourd’hui, soit les gens sont rapatriés, un acte pour lequel ils cotisent à des Tontine, sorte de caisses de solidarité décès, soit ils sont enterrés comme tout un chacun », avant de poursuivre « Auparavant, les générations nées en Afrique du Nord étaient attachées à leur terre. Mais les nouvelles générations veulent être enterrées ici ».

La nouvelle mairie, par la voix de l’adjoint en charge du dossier, Marc Demeure, reconnait la légitimité de cette demande de carré musulman « Il y avait une grosse lacune de ce côté-là. Il semble qu’il y avait pas mal de demandes de la part des Jeumontois depuis plusieurs années ».

Selon Marc Demeure, cité par La Voix du Nord, la seule particularité de cet espace « réservé » aux musulmans est celle de l’orientation de la tête du défunt vers la Mecque. « Certains voulaient qu’ils soient délimité par des ifs ou un petit muret, mais je leur ai dit non (…) Autant je ne veux pas mettre ces tombes dans un coin pour pouvoir dire « on est tranquille », autant je veux respecter le principe de neutralité ». De plus, seuls les habitants de la commune pourront y être enterrés, l’adjoint au maire souhaitant que l’exemple de Jeumont inspire d’autres villes alentours.

Une première tombe marque l’emplacement du carré musulman, qui pourra d’abord en accueillir une centaine, avant l’extension future du cimetière communal.



* « Après des années d’attente, un carré musulman trouve sa place dans le cimetière », 4 avril 2009, La Voix du Nord.


Sur le même surjet : Carrés musulmans: la situation dans le Rhône (69)




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu