Connectez-vous S'inscrire






Société

Tunis : conférence internationale sur les questions de la jeunesse dans le monde islamique

| Mercredi 26 Novembre 2008

Du 24 au 26 novembre a eu lieu à Tunis une conférence ayant pour objectif de " prémunir les jeunes contre l'extrémisme, la violence et le fanatisme ". Organisée conjointement par l'Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (Isesco)* et le gouvernement tunisien, la rencontre a pour thème " les questions de la jeunesse dans le monde islamique : enjeux du présent et défis de l'avenir ". Des représentants de 25 organisations internationales et régionales, et plus de 200 jeunes y participaient. A cette occasion, le président tunisien Ben Ali a appelé à placer l'année 2010 " année mondiale de la jeunesse ".



Tunis : conférence internationale sur les questions de la jeunesse dans le monde islamique
La rencontre, débutée lundi 24 novembre, dans la capitale tunisienne, se veut un " espace pour méditer et réfléchir sur les questions importantes intéressant la jeunesse dans le monde islamique ". Les thèmes abordés sont : " la jeunesse et l' éducation aux valeurs de tolérance ", " la coexistence et le dialogue des civilisations et des religions", " le terrorisme, l'extrémisme, la violence et le fanatisme ".

Des représentants de 25 organisations internationales et régionales, et plus de 200 jeunes de différents pays discuteront de ces différents thèmes pendant ces trois jours de conférence. Ils vont également débattre dans des ateliers sur d'autre sujets portant notamment sur " les impacts négatifs de la mondialisation sur les jeunes ", " la migration de la jeunesse musulmane : dimensions, risques et mécanismes de traitement " et " les initiatives pédagogiques, culturelles, médiatiques et de développement au service de la jeunesse ".

Dans son discours d'ouverture de la conférence, le Président tunisien Zine El-Abidine Ben Ali a déclaré que la Nation islamique « ne peut retrouver son aptitude à l'initiative qu'à travers ses jeunes, qu'elle ne peut, non plus, être en phase, de manière positive, avec son époque et explorer judicieusement son avenir qu'à travers ses jeunes ».

L'éducation, la culture, l'information, les technologies de l'information et de la communication et le sport, en plus du rôle vital de la famille dans l'éducation des jeunes générations sont, selon le Chef de l'Etat, « autant de secteurs susceptibles d'aider les jeunes à devenir la force motrice et stimulante dans la société ». Il a aussi souligné le besoin de créer des emplois pour les jeunes, ce dossier étant " un des plus grands défis qui se posent aujourd'hui " dans les pays musulmans a t-il ajouté.

Le directeur général de l'Isesco, Abdoulaziz Othman Tawajri, Directeur général de l'Isesco, a expliqué que cet événement était « une occasion pour traiter des défis qu'affrontent les jeunes à travers des interventions des spécialistes et responsables de forums et de centres d'études ». Et de dénoncer " l'extrémisme, la violence, le fanatisme et le terrorisme qui envahissent de nos jours le monde et qui visent à défigurer l'image de l'islam et des musulmans ".

Les moins de 25 ans composent 50% de la population globale des pays musulmans (plus d'un milliard), indique un document de la conférence.



* Basée au Maroc, l'Isesco est un organe spécialisé de l'Organisation de la Conférence islamique (OCI) qui regroupe 57 Etats ayant l'islam en commun.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu