Connectez-vous S'inscrire






Economie

Tumult, la bière sans alcool de Coca-Cola

| Mercredi 17 Août 2011

Coca-Cola a décidé encore une fois d’envahir les rayons des supermarchés et nos frigos avec un tout nouveau concept : Tumult, la bière sans alcool.
Peu calorique, sans conservateurs ni arômes artificiels, Tumult espère conquérir Paris.



Publicité pour la bière sans alcool de Coca-Cola, Tumult
Publicité pour la bière sans alcool de Coca-Cola, Tumult
Après l’échec cuisant des bières sans alcool de plusieurs grandes marques de bière, et de l'introduction timorée du champagne « halal », Coca-Cola veut remettre l’alcool sans alcool au goût du jour. Visant principalement les jeunes cadres, trentenaires, affichant une certaine hygiène de vie, le Tumult pourrait en séduire plus d’un.

Lancée au début de l’été dans le restaurant gastronomique Thoumieux, repris par le célèbre chef Jean-François Piège et le restaurateur « in », Thierry Costes, la boisson se veut raffinée. Avec deux parfums, l’un purement malté pour les hommes et l’autre légèrement fruité pour les femmes, Tumult cherche à attirer une clientèle bourgeoise. Les « foodies », ceux qui aiment la vraie cuisine gastronomique française et n’hésitent pas à mettre la main au portefeuille au grand plaisir des restaurateurs.

Une boisson pour tous

A 3,50 euros les quatre bouteilles en verre de 25 cl, le Tumult reste raisonnable en termes de prix. Tout le monde peut s’adonner à cette nouvelle mode pétillante. Même si Coca-Cola vise d’abord les clients branchés de Paris, en proposant son breuvage dans les bars huppés, ils seront beaucoup à vouloir se rafraîchir avec.

Et pourquoi pas ? Tumult sera sûrement un jour placé près des bouteilles de champagne dans les apéros. Car nombreux sont ceux qui se privent d’alcool lors de fêtes, par prescriptions religieuses, par hygiène de vie ou tout simplement pour rentrer sans problème chez soi.

Pour l’instant, la boisson ne s’étend que dans la capitale, histoire de faire ses marques auprès des Monoprix et autres superettes « discount ».
« Nous nous donnons entre deux et cinq ans pour installer la marque comme vraie alternative à l’offre de boissons existante avant d’étendre sa distribution à l’ensemble de la France et à l’Europe », explique au Figaro, Olivier Chantraine, responsable du lancement.

Du sans alcool dans le monde entier

Si Tumult est uniquement une bière sans alcool et ne se définit pas « halal », d’autres boissons sans alcool n’hésitent pas à se dorer cette image religieuse. C'est le cas de la bière Sultane, de la marque Kriek. C’est en Belgique que la boisson a vu le jour. Ce sera également la première boisson maltée en Europe qui recevra la certification "Halal".
La boisson qui a été certifiée par un imam algérien sera bientôt en vente dans les rayons français.

« La Sultane est une boisson maltée au goût de cerise qui n'a pas été fermentée mais qui est présentée comme une kriek », précise Roger Caulier, le propriétaire de la boisson. « Les volumes présentent des perspectives intéressantes. La Sultane sera bientôt mise en vente dans 110 hypermarchés Auchan en France. Mais c'est un produit qui se destine surtout à l'exportation, poursuit le patron de la PME hennuyère. Nous avons une belle carte à jouer en mêlant le label du savoir-faire belge brassicole et la certification halal dans les pays musulmans comme l'Arabie Saoudite, la Turquie, les Emirats, etc. »

Il est vrai que l’Arabie Saoudite représente un client de premier choix pour ces bières « halal ». Là-bas, la boisson suisse à base de malte, Moussy, y rencontre un franc succès. Première consommation du pays depuis 10 ans, Moussy n’est pourtant pas toute jeune car elle est implantée dans le Royaume depuis plus de 30 ans. Pourtant elle reste peu connue en Europe et en France. On peut la retrouver essentiellement dans les snacks, la restauration classique et quelques supermarchés halal comme Hal’shop ou Maklacenter.

Une autre « bière » sans alcool fait vibrer la bouche des musulmans : Fayrouz.
Fayrouz (turquoise en arabe) a été créée en 1985 par la firme égyptienne Al Ahram Beverages Company (Abc), numéro 1 sur le marché égyptien des bières. Elle a été rachetée en 2002 par Heineken. Fayrouz a déjà fait ses preuves en Egypte (où elle représente 40% du marché des boissons gazeuses non alcoolisées), au Maroc, en Algérie, au Nigeria et en Turquie, et dans plusieurs pays européens où vivent de fortes communautés musulmanes.

En Europe, c’est l’Espagne qui bat les records de consommation de bière sans alcool. Ce marché est passé de 8 % en 2005 à 15 % cette année. Cela est dû aux campagnes de prévention sur la sécurité routière que le pays mène d’arrache-pied. Les autorités encouragent la consommation de bière sans alcool, surtout chez les jeunes.

Même en Allemagne et en République Tchèque, les deux plus gros marchés d’Europe, ce créneau atteint les 3 % de la consommation totale de bières, en relative progression depuis deux ou trois ans, explique Sandrine Vandendooren pour Saphirnews.com.

C’est dans cet océan de malte sans alcool que Coca-Cola compte étendre son leadership sur les softdrinks





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu