Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Tremblay : accusé d’islamophobie, le patron du Cénacle condamné

Rédigé par | Jeudi 16 Mars 2017



Tremblay : accusé d’islamophobie, le patron du Cénacle condamné
Le patron du Cenacle, un restaurant de Tremblay-en-France a été condamné jeudi 16 mars, pour délit de « discrimination dans la fourniture d'un service en raison de l'appartenance à une religion dans un lieu accueillant du public » par le tribunal de Bobigny.

Il écope d’une amende de 5 000 euros dont 2 000 euros avec sursis, 1 000 euros de dommages et intérêts pour la plaignante, 2 000 euros de frais d’avocats et 1 euro symbolique pour le CCIF, a-t-on appris du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). Le restaurateur devra en outre afficher pendant deux mois la décision de justice à l’entrée du Cénacle.

L’association salue une décision de justice « formulée en toute indépendance, équité et impartialité à l’abri des pressions médiatiques » et qui « correspond à une condamnation ferme et sans équivoque des agissements islamophobes du prévenu ».

En août 2016, le restaurateur avait refusé de servir deux femmes voilées car selon lui, « les terroristes sont musulmans et tous les musulmans sont terroristes » (sic). Filmée, la scène avait suscité une vive polémique.

Lire aussi :
Tremblay : une amende requise contre le patron du Cenacle
Tremblay : des plaintes contre le restaurateur qui a refusé de servir des clientes voilées





Loading











Recevez le meilleur de l'actu