Connectez-vous S'inscrire






Livres

Traité sur les Noms divins, de Râzi

Coup de cœur de Chems-eddine Hafiz

Rédigé par Chems-eddine Hafiz | Vendredi 6 Septembre 2013



Donner envie de lire, d’appréhender le savoir et la connaissance par la lecture, de mieux connaître la pensée islamique, est l’objectif essentiel de cette chronique. Il y a quantité de livres qui traitent de l’islam et qui méritent d’être vulgarisés pour être lus par le plus grand nombre.

Cette première chronique va se pencher sur le Traité sur les Noms divins, de Fakhr ad-Din ar-Râzî, théologien iranien, traduit par Maurice Gloton, aux Éditions Al Bouraq*.

Fakhr ad-Din ar-Râzî, « cheikh al-islam », théologien, juriste, né à Ray, en Perse, aujourd’hui Chahr-e-Rey vers 1150, et mort en 1210, sunnite, de rite chafiite, disciple d’al-Fârâbî (philosophe musulman chiite persan, 872-950) et d’Ibn Sina (Avicenne, 980-1037), commentateur avisé du Coran, enseigna la théologie musulmane et la philosophie. Il défendit avec âpreté l’école de l’imâm Al Ash’arî (874–936).

Le « conciliateur », fin grammairien, écrivit un très grand nombre d’ouvrages. Il commença son apprentissage auprès de son père, illustre théologien et également juriste.

« Asma’ Allah Al-husna » (les Plus Beaux Noms d’Allah) bercent allègrement le cœur des musulmans dès leur tendre enfance. Leur divinité vénérée s’exprime à travers les plus beaux attributs mentionnés dans le Coran : « À Allah appartiennent les Plus Beaux Noms, invoquez-Le par eux et écartez-vous de ceux qui profanent Ses Noms ; ils seront rétribués pour le prix de ce qu’ils auront fait » (s. 7, Al-A’raf, v. 180).

Il est donc recommandé pour tout musulman de citer ces 99 noms : « Glorifie le Nom de Ton Seigneur, le Très-Haut » (s. 87, Le Très-Haut, v. 1)

Selon un hadith : « Certes, Dieu a 99 noms, cent moins un. Quiconque les énumère entrera au Paradis ; Il est sans alter ego et récompense le fait de citer ces noms un à un » (Al-Bûkhari).

Malgré le sérieux du sujet et de certains passages techniques, l’auteur du Traité sur les Noms divins sait nous rendre sa lecture agréable. On y apprend de nombreuses choses importantes sur les 99 Noms divins retenus par la Tradition musulmane, sur la base d’une méthode philosophique qu’il connaissait parfaitement.

En le lisant, on a envie de clamer encore et encore ces Noms incomparables, d’invoquer les attributs et qualités d’Allah dans notre for intérieur, de dire à haute voix « Lui » (Huwa) et « Nul dieu adoré sinon Allâh » (Lâ ilâha illâ Llâh).

L’auteur nous transporte dans un flot de connaissances qui peuvent parfois nous dérouter, mais ne jamais nous ennuyer. À la fin de son ouvrage, on découvre d’autres noms divins qui nous rappellent cette Unicité divine chère à l’islam.

Traité sur les Noms divins, de Râzi
Dans la biographie que lui consacra l’imâm Tâj Ud Dîn Ibn As Subkî, il est repris une supplique d’Ar Râzi destiné à son Créateur d’abord et ensuite à ses lecteurs :
« Je dis : “Ô Dieu des mondes, je vois que toute la Création concourt à montrer que Tu es le Plus Généreux de tous les généreux, et le Plus Miséricordieux d’entre eux. Aussi, concernant quoi que ce soit de ce que j’ai pu écrire ou penser, je déclare que si Tu vois que j’ai essayé de déclarer vrai quelque chose de faux, ou déclaré faux quelque chose de vrai, alors fais-moi subir ce que je mérite.
Mais si Tu vois que j’ai seulement essayé de déclarer transcendant ce que j’ai considéré comme vraiment transcendant, et y ai cru en toute sincérité, alors laisse Ta Miséricorde être proportionnée à mon intention, et non à mes résultats...
Quant aux livres que j’ai écrits et dans lesquels j’ai énuméré et ai explicité d’innombrables questions, laissez celui qui les lira se rappeler de moi avec bonté et prier pour moi hors de toute compassion et bienveillance, ou alors en extirpez toutes les erreurs.
Je n’ai pas eu d’autre intention que la recherche profonde et l’aiguisage de la pensée, à tout moment m’en remettant à Allah.” »

Quelle belle humilité !

Pour aller plus loin
Roger Arnaldez, Fakhr al-Dîn al-Râzî, Commentateur du Coran et philosophe, Vrin, 2002.

Chems-eddine Hafiz, avocat au barreau de Paris, est co-auteur de Droit et religion musulmane (Éd. Dalloz, 2005) et auteur de De quoi Zemmour est devenu le nom (Éd. du Moment, 2010).

* Ar-Râzî, Traité sur les Noms divins, Introduction, traduction et annotations de Maurice Gloton, Préface de Pierre Lory, Éditions Al Bouraq, 2009, 680 p.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu