Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Torcy : une mosquée perquisitionnée et fermée

Rédigé par Imane Youssfi | Mercredi 12 Avril 2017



Mosquée de Torcy - @ Twitter « Actu77 »
Mosquée de Torcy - @ Twitter « Actu77 »
C’est une énième fermeture de mosquée qui se produit en France depuis les attentats de novembre 2015. La mosquée Rahma à Torcy a été fermée mardi 11 avril au matin après un arrêté de la préfecture de Seine-et-Marne. Les forces de police ont procédé à des perquisitions administratives dans la salle de prière et au domicile de l’imam et président du lieu de culte Abdelali Bouhnik.

Dans un communiqué de presse du ministère de l’intérieur en date du 11 avril 2017, le ministre justifie la fermeture en indiquant que le lieu de culte « était devenue un lieu où étaient prônés une idéologie radicale ainsi que des incitations au jihad. Certains prêches, ouvertement hostile aux lois républicaines, incitaient à la haine envers les autres communautés religieuses, au premier rang desquelles les musulmans chiites et les juifs ». Il ajoute que « les messages diffusés apparaissaient contraires aux valeurs de la République et susceptibles de constituer le terreau d’atteintes à la sécurité et à l’ordre public ».

Un imam abasourdi par les accusations

Abdelali Bouhnik, professeur de mathématiques au lycée Jean-Moulin de Torcy depuis 30 ans, s’étonne des accusations et de cette perquisition. « Ils m’ont dit qu’ils cherchaient des preuves. Je ne comprends pas, c’est injuste. Jamais je n’aurais pu imaginer ça. C’est un coup de massue. On n’a jamais fait ce dont ils nous accusent », confie l’imam au journal La République. Il a l’intention de lancer une action en justice avec son avocat pour « mettre au clair toutes ces accusations ».

Un fidèle choqué par la fermeture de la mosquée qu'il fréquente a publié une pétition. « J'indique que, moi-même fréquentant cette mosquée, je n'ai jamais entendu de discours radicaux et haineux, comme certaines personnes voudraient le faire penser », lit-on, s’inquiétant d’une décision prise peu avant le mois du Ramadan. « Si cette mosquée reste définitivement fermée, les musulman-es de Torcy n'auront pas leur lieux de culte. »

Le lieu de culte, géré par l’association Rahma, est installé dans des préfabriqués depuis 2003. Ses responsables, qui assurent disposer d’un terrain et d’un permis de construire, lancent régulièrement des appels au don des fidèles pour financer son projet. La mosquée de Torcy est le troisième lieu de culte musulman fermé en Seine-et-Marne depuis les attentats de janvier 2015.

Lire aussi :
Clichy-la-Garenne : la mobilisation contre la fermeture de la mosquée se poursuit
Ile-de-France : quatre mosquées accusées de radicalisme fermées
Mosquée de Saint-Gratien : l'AMSG condamnée à la fermeture de ses locaux





Loading














Recevez le meilleur de l'actu