Connectez-vous S'inscrire






Société

Statut des cultes: Alliot-Marie fait deux propositions

| Mercredi 1 Août 2007

Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur, envisage une adaptation du statut des cultes permettant d'assouplir leur fonctionnement, sans toutefois remettre en cause la loi de 1905 sur la laïcité, a-t-on appris mardi au ministère de l'Intérieur. Pour ce faire, la ministre vient d’adresser deux propositions au Premier ministre.



Michèle Alliot-Marie
Michèle Alliot-Marie

Un flux financier entre associations

Après avoir rencontré les principaux responsables des religions existant en France, Mme. Alliot-Marie vient d'adresser deux propositions au Premier ministre.

La première proposition consiste à "permettre l'établissement d'un flux financier" entre les associations cultuelles régies par la loi de 1905 et les associations relevant du régime de la loi de 1901, a-t-on indiqué de même source à l'AFP.

A l’heure actuelle, du fait que les associations cultuelles ne peuvent recevoir dons et legs qu'à la condition qu'ils soient "exclusivement consacrés à l'exercice du culte", elles ne peuvent en reverser tout ou partie à des associations caritatives 1901.

Cette proposition ministérielle vise donc à permettre à une association 1905 de donner une partie des dons des fidèles à une autre association 1901.

Regroupement de sépulture appartenant à la même religion

La seconde proposition vise les cimetières. "Sans porter atteinte à la neutralité des cimetières publics, il pourrait être permis le regroupement de sépultures de personnes appartenant à la même religion", a-t-on indiqué.

La question des cimetières confessionnaux (privés) est plus délicate. Il en existe "une dizaine en France métropolitaine", dont un seul musulman (à Bobigny), les autres étant israélites.

S'il n'est "pas question d'en créer de nouveaux", dit-on Place Beauvau, il devrait être possible de les étendre, mais "on manque de réserves foncières".

Il est donc envisagé d'éventuelles "extension sans continuité territoriale" mais cela reviendrait à des créations.

Il s'agira de "trouver un consensus sur une appréciation constructive des textes", résume-t-on de même source, et Mme Alliot-Marie va mettre en place un "groupe de travail technique pour la mise en oeuvre des propositions Machelon retenues".





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu