Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Statu quo entre l'Europe et l'Iran

| Vendredi 1 Juin 2007



Jeudi, les discussions en Espagne entre le représentant de la diplomatie européenne, Javier Solana, et le principal négociateur iranien, Ali Larijani, n'ont débouché sur aucune percée dans la recherche d'une solution à la crise liée au programme nucléaire de l'Iran.

Les deux hommes disent avoir eu des entretiens constructifs et ont annoncé une nouvelle rencontre dans deux semaines. A l'issue de leurs pourparlers dans un pavillon de chasse des environs de Madrid, chacun a toutefois réitéré sa position initiale.

Solana et Larijani tiendront de nouvelles consultations vendredi à Madrid, mais pas nécessairement en face à face, a dit un collaborateur du porte-parole de la diplomatie européenne.

Larijani a déclaré aux journalistes que sa réunion avec Solana, qui a duré quatre heures et demie, avait été "sérieuse et transparente".

Mais il a une nouvelle fois prévenu que la suspension par Téhéran de ses activités d'enrichissement d'uranium était exclue.

Prié de dire s'il avait abordé la question de la suspension avec Larijani, Solana a répondu: "Comme vous le savez, nous continuons de penser que la question de l'enrichissement est très importante pour nous."

"Il n'y a eu aucune avancée fondamentale (aujourd'hui), mais je peux dire que nous avons progressé sur certaines questions importantes. Nous avons parlé de tout ce dont nous devions parler. Nous avons mis en avant de nouvelles idées que nous continuerons de discuter."

Cette rencontre en Espagne était perçue par les diplomates comme une dernière chance un peu vaine d'éviter une troisième résolution du Conseil de sécurité de l'Onu imposant des sanctions à l'Iran, après celles adoptées en décembre et en mars.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu